Tourisme et handicaps : objectif 5 000 labels en 2013 !

Résumé : 5 000 sites labélisés en 2013 ! C'est l'ambition de l'association Tourisme et handicaps. Le 15 mai 2013, se tenait l'assemblée générale de l'association. L'occasion de dresser un bilan et de motiver les troupes !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

A deux ans de l'échéance fixée par la loi de 2005 (qui impose à tous les établissements recevant du public d'être accessibles aux quatre familles de handicap), l'association Tourisme et handicaps continue néanmoins d'œuvrer pour recenser tous les sites touristiques français qui s'impliquent en faveur des visiteurs handicapés. De nouvelles règles applicables au 1er juin 2013 permettent d'ailleurs de mieux prendre en compte les impératifs de cette loi et renforcent les éléments de confort d'usage ou de qualité. En 2012, 1 219 dossiers ont été examinés (nouvelle inscription ou renouvellement) et, parmi eux, 272 ont été annulés ou radiés.

Accessibilité en or : la Charente-Maritime
Parmi les 4 766 sites ayant obtenu le label, 1 336 possèdent les 4 pictogrammes (portant sur le handicap moteur, mental, visuel et auditif). Une grande majorité concerne les hébergements, que ce soit en meublés, chambres d'hôtes, hôtels ou campings, plus rarement des restaurants et des sites touristiques mais le label ne cesse de s'ouvrir à des expériences toujours plus insolites. Une carte de France permet de visualiser les départements les mieux lotis. La palme de la plus belle offre revient, de loin, à la Charente-Maritime (279 sites), suivie par le Gard (178 sites). Seuls deux sont encore à « taux zéro » : la Corse et la Guyane.

Quel picto pour quel handicap ?
Ce sont les offres destinées aux personnes ayant un handicap mental qui sont les plus abondantes, la prise en compte du handicap visuel restant encore limitée.
Répartition par famille de handicap
• Mental 90% (88% en 2011)
• Moteur 73% (71%)
• Auditif 69% (63%)
• Visuel 41% (37%)

Répartition par nombre de pictogrammes
• 1 pictogramme 13% (17% en 2011)
• 2 pictogrammes 30% (31%)
• 3 pictogrammes 29% (27%)
• 4 pictogrammes 25% (28%)

Depuis le 1er janvier 2012, un nouveau règlement interne impose aux sites candidats d'avoir engagé des travaux d'accessibilité pour au moins deux handicaps (et donc deux pictogrammes minimum). N'ayant pu répondre à cette obligation, 120 dossiers ont donc été annulés en 2012.

De nouvelles offres insolites
En 2012, de nouvelles activités ont fait leur entrée dans l'offre adaptée et disposent désormais d'un cahier des charges bien spécifique. Ce sont notamment les centres équestres et les espaces de bien-être. Mais d'autres plaisirs plus insolites pourraient bientôt rejoindre le panel de tentations offertes aux personnes handicapées, qui réclament un cahier des charges adapté à leurs particularités. C'est notamment le cas des séjours en cabanes perchées, des sports aériens, des musées, des piscines, ou des parcs de loisirs.

Recherche évaluateurs désespérément...
Aujourd'hui 850 évaluateurs sillonnent la France en quête de sites. Pas assez selon l'association qui déplore ce manque de moyens humains alors qu'il existe des prises en charge financières pour ces bénévoles. Pour sensibiliser les acteurs locaux du tourisme, elle a organisé, en décembre 2012, en partenariat avec le réseau RN2D (qui rassemble les comités départementaux de tourisme) une réunion de sensibilisation. Une cinquantaine de participants a répondu présent qui a planché sur les outils susceptibles d'offrir une meilleure visibilité du label sur les sites internet des CDT mais également sur l'approche du handicap mental. Des stages peuvent également être organisés sur demande.

Des Journées portes-ouvertes au printemps
En matière de communication, le grand rendez-vous annuel, ce sont évidemment les « Journées nationales tourisme et handicaps » qui ont lieu fin mars-début avril et qui ont pour objectif de promouvoir les actions de l'association et les efforts des professionnels du tourisme en faveur des personnes handicapées et de leur famille. En 2012, 249 sites ont ouvert leurs portes.

En 2013, l'association s'emploie à franchir la barre symbolique des 5 000 sites (qui avait presque été atteint en 2011), une dernière ligne droite avant l'échéance suprême du 1er janvier 2015 où, évidemment, la France entière se réveillera, au petit matin, sous le signe d'une totale accessibilité. Le label TH n'aura alors plus de raison d'exister... A défaut de voyager, on peut toujours rêver !

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-06-2013 par nath47300 :
Super des vacances,mais faut t'il avoir les moyens de les payer.avec 776€ de pension invalidité: dur dur

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr