Quand les technologies de pointe tentent de soulager le handicap

Résumé : PARIS, 17 déc (AFP)-Du four parlant au fauteuil électrique transformable en valise, les nouvelles technologies tentent de venir au secours des handicapés, sur un marché difficile mais qui progresse en flèche en raison du vieillissement de la populati

Par , le 

Selon l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche (Anvar), qui présentait à la presse quelques exemples de technologies innovantes dans ce domaine, le handicap concerne 5 à 15% de la population, selon les critères retenus pour le définir. Le marché est estimé en Europe à quelques 10 milliards d'euros, avec une progression de 10 à 20%/an.
"Le handicap n'est pas une peine à vie, c'est un défi qu'il faut surmonter. L'innovation doit être partout pour y remédier", a souligné le directeur général de l'Anvar.
Quelques 250 chercheurs travaillent dans ces domaines, tandis que des entreprises -des PME pour la plupart- tentent de mettre sur le marché des technologies innovantes.
Ainsi, le fauteuil roulant électrique permet d'aider considérablement des handicapés lourds, mais s'avère particulièrement encombrant quand il s'agit de prendre le train ou la voiture. Une PME de Nancy a mis au point un fauteuil électrique entièrement réglable, pliant, qui se transforme rapidement en valise à roulettes. Pierrick Haan, PDG de Dupont Médical, qui a bénéficié d'un financement de l'Anvar pour ce projet, prévoit de construire quelques 600 modèles par an.
Quelques 100.000 fauteuils sont vendus chaque année en France, dont 6 à 7.000 seulement électriques. "L'innovation est une obligation pour arriver à émerger dans un marché dominé par la Chine et Taiwan", remarque Pierrick Haan.
Très design, son fauteuil est vendu 4.000 euros, pour une prise en charge de la Sécurité sociale de 3.500 euros.

Commercialisation parfois difficile
Une autre PME, Protéor, spécialisée dans les prothèses et orthèses, a mis au point un coussin anti-escarres (en position assise). Plus de 2.000 pers/an -tétraplégiques, myopathes- sont intéressées par cette innovation, estime le PDG de cette PME bourguignonne Antoine Jourdes.
Un système de palpeurs permet de mesurer très précisément la pression du fessier, pour fabriquer un coussin sur mesure. "On diminue les risques d'escarre en diminuant les échauffements et les surpressions localisées", explique Antoine Jourdes.
Une entreprise lorraine s'est intéressée au problème de chutes des personnes âgées: d'où viennent les déséquilibres, comment les rééduquer? Un appareil, qui se présente comme une grosse balance avec une potence pour se tenir, quantifie grâce à une série de capteurs les pressions verticales et horizontales. "Il s'agit de reproduire des situations comme l'accélération d'un bus, ou le mouvement d'un escalator", détaille le PDG de Soderel Thierry Guigout. D'un coût élevé (environ 30.000 euros), l'appareil, qui sert également à la rééducation, est destiné à des hôpitaux ou des centres de rééducation.
Mais l'innovation n'est pas toujours synonyme de succès commercial.
Un opticien de Bourges, qui a mis au point un pupitre lumineux de rééducation visuelle, a débouché sur un produit final trop cher qu'il peine à commercialiser. Une PME bourguignonne a quant à elle les plus grandes difficultés à trouver un partenaire commercial pour des fours et plaques de cuisson équipés d'une assistance vocale. Malgré un surcoût raisonnable (environ 100 euros pour un four), "l'invention reste orpheline", regrette Fabrice Camelin, un des dirigeants d'Adventys.
pc/BC/sab

[BI]"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations."[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches