Réactions des partis politiques sur le projet de Loi

Résumé : Lire les réactins de: l'UDF,le Parti Communiste, Parti Socialiste

Par , le 

[BB]Le "groupe UDF "regrette les lacunes et les contradictions du texte"[EB]
PARIS, 28 jan (AFP) - Le groupe UDF a affirmé mercredi regretter "les lacunes et les contradictions" du projet de loi pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées adopté dans la matinée en Conseil des ministres.
"Avec ce projet de loi, longtemps retardé, le gouvernement a raté l'occasion de mettre sur pied une nouvelle loi d'orientation ambitieuse", a
estimé dans un communiqué Claude Leteurtre, porte-parole du groupe sur le dossier et député du Calvados.
Outre "l'absence de financement permettant la mise en place effective de ces mesures", a-t-il souligné, "de nombreux problèmes restent en suspens", comme la question d'un "revenu décent" pour les personnes handicapées ou la lutte contre la "discrimination".
Le groupe UDF compte faire "entendre sa voix" lors de la discussion de ce projet "pour qu'enfin les personnes en situation de handicap puissent se sentir des citoyens à part entière", a conclu le député du Calvados.

[BB]Michelle Demessine (PCF) déçue par le projet de loi sur le handicap[EB]
PARIS, 28 jan (AFP) - L'ancienne ministre communiste Michelle Demessine, sénatrice du Nord, a dénoncé mercredi "le peu de considération exprimée en direction du monde du handicap" par le gouvernement, après l'adoption en conseil des ministres du projet de loi pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées.
"La grande promesse de Jacques Chirac et du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin débouche sur une nouvelle loi a minima, un simple toilettage se limitant à aménager les dispositifs existants et apportant ponctuellement certaines améliorations", a estimé Mme Demessine dans un communiqué.
"Du droit annoncé, on est passé à l'assistance", a-t-elle affirmé, ajoutant: "Ce projet de loi, au-delà des quelques bonnes intentions, a le défaut de produire l'illusion".
Selon elle, avec une "ambition budgétaire" affichée de 850 millions d'euros, "on est loin du compte: ramené à la population handicapée, par
personne, cela fait 15 euros par mois!"

[BB]Projet de loi sur le handicap : "un replâtrage" selon le PS[EB]
PARIS, 28 jan (AFP) - Le Parti socialiste a regretté mercredi que le "projet de loi pour l'égalité des personnes handicapées" présenté le même jour au Conseil des ministres ne soit "qu'un replâtrage se limitant à aménager les dispositifs existants".
"Malgré les annonces gouvernementales, ce projet de loi n'est qu'un leurre car ce n'est qu'un replâtrage se limitant à aménager les dispositifs
existants", alors même qu'il s'agit d'"un des trois chantiers du président de la République", a estimé le Bureau national du PS dans un communiqué.
"Ce projet de loi prétend rendre effectif pour les personnes handicapées la compensation personnalisée, la participation à la vie sociale, la simplification des démarches, l'accessibilité aux transports et bâtiments", note le PS.
Mais "le financement de la compensation est aléatoire puisque mêlé au financement de la dépendance des personnes âgées et des soins des personnes âgées et handicapées", selon le Bureau national.
De plus, le projet de loi "prévoit des échappatoires pour l'école, l'accessibilité du bâti et des transports, ou renvoie à des décrets".Le Parti socialiste "propose l'objectif de la parité de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) avec le SMIC, un code du Handicap, la création d'un observatoire de l'égalité des personnes handicapées pour combattre la discrimination qu'elles subissent".

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches