Marie-Anne Montchamp souhaite que nos mentalités évoluent sur le handicap

Résumé : La nouvelle secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a déclaré samedi, au salon du livre policier de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis) pour sa première sortie officielle qu'il faut que nos mentalités évoluent sur le hand

Par , le 

NEUILLY-PLAISANCE, 3 avr (AFP) - La nouvelle secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a déclaré samedi, au salon du livre policier de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis) pour sa première sortie officielle qu'"il faut que nos mentalités évoluent" sur le handicap.
Marie-Anne Montchamp, interrogée par l'AFP, a déclaré vouloir travailler avant d'avancer "en conscience" une ligne directrice, tout en mettant en avant les notions de "quotidienneté, civilité et respect mutuel dans la vie ensemble".
"Ma meilleure amie d'enfance avait un handicap très lourd. A ma nomination, j'ai beaucoup pensé à elle. Je me souviens encore de nos jeux d'enfants", a-t-elle confié.
Après avoir inauguré une maison des associations dans laquelle un ascenseur électrique pour handicapés a été installé, la secrétaire d'Etat a visité le salon du livre policier de Neuilly-Plaisance, dont les bénéfices sont reversés cette année à l'association des paralysés de France.
Marie-Anne Montchamp, 46 ans, nommée mercredi secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées auprès du ministre de la Santé et de la Protection sociale, est députée (UMP) du Val-de-Marne depuis 2002.
ngu/cel/reb

[BI]«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.»[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr