Glaucome : 700.000 personnes traitées, autant ne se savent pas atteintes

Résumé : Entre 600.000 et 700.000 Français sont atteints et soignés pour un glaucome, mais presque autant sont atteints et ignorent tout de leur état, estime la Société française d'ophtalmologie (SFO) à l'occasion de l'ouverture, samedi à Paris, de son con

Par , le 

PARIS, 8 mai (AFP) - Entre 600.000 et 700.000 Français sont atteints et soignés pour un glaucome, mais presque autant sont atteints et ignorent tout de leur état, estime la Société française d'ophtalmologie (SFO) à l'occasion de l'ouverture, samedi à Paris, de son congrès national.
"Cette estimation résulte de l'extrapolation de plusieurs études internationales", a précisé le Pr Jean-Paul Renard, secrétaire général de la SFO.
Deuxième cause de cécité dans les pays industrialisés le glaucome se traduit par une perte progressive du champ visuel périphérique. Indolore aux stades précoces, cette maladie est la conséquence d'une élévation de la pression à l'intérieur de l'oeil provoquée par des lésions du nerf optique ou des fibres nerveuses de la rétine.
Le glaucome frappe autour de 45-50 ans et sa fréquence augmente avec l'âge mais la maladie peut aussi se déclarer dès l'âge de 18 ans, selon une enquête épidémiologique présentée par la SFO.
Cette enquête réalisée "un jour donné", en l'occurence le 25 novembre dernier, pour mieux connaître la situation en France, a porté sur plusieurs milliers de patients examinés par les 1.173 ophtalmologistes répartis sur le territoire national. "Elle a permis de diagnostiquer environ 80 personnes souffrant sans le savoir de glaucome", a précisé le Pr Renard.
Antécédents familiaux (25%), diabète (16%), myopie (13%) constituent les principaux facteurs de risque de glaucome.
En dépit de la gravité de cette maladie qui peut provoquer la cécité et de l'existence de traitements capables de freiner son évolution, les ophtalmologistes constatent que les patients ne respectent pas leurs traitements.
"Le délai moyen entre deux consultations va de dix jours à dix ans et certains patients ne suivent pas leur traitement" - parfois seulement quelques gouttes quotidiennes - "parce qu'ils ne ressentent aucune douleur", relève le Pr Jean-Louis Arné.
Selon lui, "à partir de 40 ans, il serait bon de procéder à un examen systématique tous les 18 mois".
Exceptionnellement, la SFO consacrera la dernière journée de son congrès, mercredi, à des conférences grand public. La plupart des aspects de la médecine des yeux (conséquences du diabète sur la vue, chirurgie de la myopie, détection du glaucome, dégénérescence maculaire liée à l'âge qui touche la rétine) y seront abordés.
PhC/pc/ah/sab

[BI]«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.»[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches