Examen du projet de loi handicap: mobilisation des associations

Résumé : L'association des accidentés de la vie (Fnath) et celle des paralysés de France (APF) ont indiqué jeudi, chacune de leur côté, qu'elles se mobilisaient pour faire évoluer le projet de loi sur les droits des personnes handicapées, examiné...

Par , le 

PARIS, 27 mai 2004 (AFP) - L'association des accidentés de la vie (Fnath) et celle des paralysés de France (APF) ont indiqué jeudi, chacune de leur côté, qu'elles se mobilisaient pour faire évoluer le projet de loi sur les droits des personnes handicapées, examiné à partir de mardi à l'Assemblée nationale.
La Fnath a indiqué dans un communiqué qu'elle allait lancer, du 29 mai au 2 juin, une campagne dans la presse quotidienne nationale pour rappeler qu'un "accidenté de la vie est d'abord un citoyen".
L'association a également envoyé à chacun des 577 députés un questionnaire sur le handicap, afin de "leur permettre de s'engager pour l'amélioration des droits des personnes handicapées". Une campagne d'affichage mobile est
également prévue les 1er et 2 juin dans Paris.
Par ailleurs, un sondage de l'APF, sur un échantillon de 401 personnes, montre que 59% des personnes handicapées qui ont déjà entendu parler du projet de loi jugent que les mesures prévues ne sont pas satisfaisantes.
Le projet de "loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", adopté par le Sénat en première lecture début mars, introduit pour la première fois en droit français une définition du handicap et pose le principe d'un droit à compensation du handicap reposant sur la solidarité nationale.
Le texte met l'accent sur l'accessibilité (bâtiments, transports, emploi et école), l'embauche des personnes handicapées et la création de maisons départementales du handicap, sortes de "guichets uniques" d'information pour
simplifier les démarches administratives. Leur statut juridique reste toutefois à préciser.
st/mle/or

[BI]«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr