Handicap: les députés adoptent un amendement inspiré par Michel Creton

Résumé : Michel Creton avait expliqué dans les couloirs que le but était de "colmater le retard" pris depuis l'adoption de son premier amendement, il y a 15 ans...

Par , le 

PARIS, 9 juin (AFP) - Les députés ont adopté mercredi soir, lors de l'examen du projet de loi sur le handicap, un amendement inspiré par le
comédien Michel Creton, visant à créer à terme un nombre de places suffisant pour accueillir dans des établissements spécialisés les jeunes handicapés lourds majeurs.
Michel Creton avait déjà fait adopter en 1989 un amendement permettant aux handicapés lourds atteignant l'âge de 20 ans de rester dans des établissements pour mineurs lorsqu'ils ne pouvaient pas trouver de place dans un établissement pour adultes.
Début mars, lors de l'examen du projet de loi sur le handicap, les sénateurs avaient adopté deux amendements également inspirés par M. Creton, dont l'un oblige les préfets à procéder "tous les deux ans" à un bilan des
actions entreprises pour assurer le maintien provisoire de jeunes handicapés lourds majeurs dans un établissement pour mineurs.
Présenté par des députés UMP et PS, et déjà adopté en commission, l'amendement voté par les députés stipule qu'"au vu de ce rapport, toutes les dispositions seront prises en suffisance et en qualité pour créer, selon une programmation pluriannuelle, les places en établissement nécessaires à l'accueil des jeunes personnes handicapées âgées de plus de 20 ans".
Qualifiant cet amendement d'"incitatif", le rapporteur du texte, Jean-François Chossy (UMP), a souligné qu'en 2002, selon les statistiques
officielles, 5.027 jeunes handicapés adultes étaient accueillis dans des établissements pour mineurs alors que 15.000 sont dans des hôpitaux
psychiatriques ou "chez eux sans solution". En outre, 3.000 sont dans des établissements en Belgique.
Daniel Paul (PCF) a au contraire qualifié cet amendement de "pipeau", en ajoutant qu'il aurait voulu qu'il "ne soit pas incitatif, mais coercitif".
Présent dans les tribunes, Michel Creton avait expliqué dans les couloirs que le but était de "colmater le retard" pris depuis l'adoption de son premier amendement, il y a 15 ans.
df/sb

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches