Le sort des personnes handicapées en débat à l'Onu

Résumé : Plus de 400 personnes représentant des organisations - gouvernementales ou non- du monde entier sont réunies à l'Onu à New York jusqu'au 3 septembre pour faire avancer la rédaction d'un traité international établissant les droits des personnes hand

Par , le 

NEW YORK (Nations unies), 24 août (AFP) -
"Notre objectif maintenant est de mettre sur pied une convention internationale qui permettra d'assurer aux millions de personnes vivant avec
un handicap à travers le monde des droits et protections égaux à ceux des autres", a déclaré à la presse Luis Gallegos, ambassadeur d'Equateur à l'Onu et président de la commission ad hoc de l'Onu.
"Le principe de l'universalité des droits de l'homme, dont font partie intégrante les droits des personnes handicapées, est clairement inscrit parmi les objectifs des Nations unies", a-t-il souligné.
Selon le Centre pour la Rééducation internationale (CIR), l'une des organisations humanitaires participantes, "près de 600 millions de personnes à travers le monde souffrent d'un handicap quelconque".
La manière dont elles sont traitées varie beaucoup selon les pays.
"Certains pays ont des législations modèles, qui affirment le droit des handicapés à l'accès aux lieux publics, à l'éducation et à l'emploi. D'autres leur infligent des traitements dégradants, les entassant dans des institutions ayant pour but de les retirer de la société".
"Ces disparités énormes sont stupéfiantes", a déclaré William Kennedy Smith, fondateur et président du CIR. "Le seul moyen d'assurer que tous les gouvernements du monde fournissent une égalité de traitement et de respect à leurs citoyens handicapés est de leur imposer une série de critères définis par une Convention", a-t-il ajouté. Cette Convention est en cours de rédaction par la commission ad hoc de l'Onu.
Mardi, le CIR a présenté à l'Onu un rapport sur la situation des handicapés sur le continent américain établi par le Groupe de surveillance des droits des handicapés. Selon ce rapport, sur 24 pays d'Amérique du nord et du sud, cinq sont considérés comme faisant des efforts pour l'intégration des handicapés: Brésil, Canada, Costa Rica, Etats-Unis et Jamaïque.
A l'autre extrémité, figurent des pays comme la Bolivie, le Salvador, le Nicaragua et le Paraguay. Les critères d'appréciation étaient: protection légale, éducation et emploi, accessibilité des lieux publics, accès aux soins et au logement.
Un second rapport de ce Groupe de surveillance, couvrant la zone Asie-Pacifique, sera publié lors de la Journée internationale des personnes Handicapés, le 3 décembre.
hc/jr

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr