Mme Montchamp appelle à une mobilisation sur la question du handicap

Résumé : La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Anne Montchamp à une

Par , le 

DECINES-CHARPIEU (Rhône), 27 sept 2004 (AFP) -
Mme Montchamp a notamment visité à Décines une halte-garderie qui accueille 48 enfants handicapés, rejetés de toutes les autres structures. "C'est une solution extrêmement innovante", a-t-elle dit devant la presse. "C'est vrai, c'est transitoire, c'est discontinu" mais cette solution, a-t-elle ajouté, constitue "une forme de répit" pour les familles et un "accueil, un contact particulier".
"Nous sommes en retard mais nous sommes déterminés, nous avons la chance d'avoir un budget sanctuarisé et nous irons jusqu'au bout", a-t-elle expliqué, précisant que "le budget du handicap (avait) fait l'objet d'une protection particulière" et rappelant que le handicap constituait un "grand chantier présidentiel".
"Nous sommes extrêmement mobilisés, mais il bnous faut franchir une marche très importante et c'est par une prise de conscience collective que nous la franchirons", a-t-elle poursuivi. Elle a souligné que cette prise de conscience passait en particulier par la scolarisation des enfants handicapés dans des établissements d'enseignement général.
A Gleizé, près de Villefranche-sur-Saône, elle a visité une des 115 CLIS (classes d'intégration scolaire) du Rhône, où sept enfants handicapés sont encadrés par un enseignant et un auxiliaire scolaire. Quelque 1.200 handicapés sont scolarisés en CLIS dans le Rhône, 5 à 600 élèves sont individuellement intégrés aux classes de maternelle et primaire, 200 au collège.
"Le premier enjeu est de proposer un chemin aux enfants handicapés" pour trouver "une place dans le monde ordinaire", a-t-elle expliqué. "Le deuxième enjeu est que les autres enfants connaissent le handicap (...), que la société toute entière se familiarise le plus possible" avec lui.
La secrétaire d'Etat présentera le 19 octobre devant le Sénat le projet de loi sur le handicap, qui vient en deuxième lecture devant le Parlement. Le texte prévoit un système de double inscription des enfants handicapés à la fois dans l'école de quartier et dans un établissement spécialisé.
chv/jpb/sab

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr