Loi handicap: réactions de la Fnath et de la FHF

Résumé : L'association des accidentés de la vie (Fnath) a estimé que le vote définitif jeudi par le Parlement du projet de loi handicap n'était 'rien qu'une étape', dans un communiqué.

Par , le 

PARIS, 4 fév 2005 (AFP) - "Beaucoup reste à faire pour une amélioration concrète des conditions d'existence des personnes handicapées", estime la Fnath.
"La question essentielle réside dans l'importance des moyens humains et financiers qui seront mobilisés" pour que la loi passe dans les faits, ajoute l'association.
La Fédération hospitalière de France (FHF, qui réunit plus de 1.000 établissements publics de santé et autant de structures médico-sociales)
a estimé que la loi présentait "de nombreuses avancées pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées".
Présidée par l'ex-ministre de la Santé Claude Evin, la FHF a cité dans un communiqué des mesures pour la prévention du handicap, l'amélioration de la qualité des soins, la nouvelle prestation de compensation du handicap...
La FHF regrette seulement que les associations d'usagers ne soient pas représentés dans les conseils d'administration des établissements
publics sociaux et médico-sociaux.
La loi présente "des avancées indéniables" mais suscite "des craintes persistantes", avait également indiqué l'Unapei (handicap mental) dans
un communiqué précédent.
st/sh

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr