Mme Girardin propose un plan d'urgence en faveur des personnes handicapées

Résumé : Le ministre de l'Outre-Mer Brigitte Girardin a appelé samedi à Saint-André à la mise en place d'un 'plan d'urgence' en faveur des personnes handicapées, constatant que La Réunion était 'à la moitié de la moyenne nationale' en matière de structur

Par , le 

SAINT-DENIS-DE-LA REUNION, 19 fév 2005 (AFP) - Lors d'une table ronde à l'IMPRO Gernez-Rieux avec des dirigeants d'associations d'aide aux handicapés et des professionnels de santé, Mme Girardin a proposé "un plan sur 5 ans pour rattraper le retard sur la métropole". "Il faut avoir plus qu'un plan d'urgence", a-t-elle dit, en relevant que "La Réunion est à la moitié de la moyenne nationale" concernant l'aide aux personnes handicapées.
Mme Girardin a annoncé la venue en juin dans l'île de la secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Anne Montchamp et a appelé les Réunionnais à "se mobiliser pour faire un état des lieux et lui proposer des mesures à mettre en oeuvre".
"Il faut déboucher sur des actes concrets" a-t-elle dit, en soulignant que grâce à la loi votée en faveur des handicapés 850 millions d'euros allaient être mobilisés au plan national. "Il faut une déclinaison spécifique pour les départements d'outre-mer, a-t-elle ajouté, afin de "combler les retards importants" par rapport à la métropole.
Mme Girardin a annoncé la création d'une Maison départementale des handicapés où ils trouveront un guichet unique pour les orienter dans leurs démarches.
Le sénateur-maire de Saint-André Jean-Paul Virapoullé (UMP) a également évoqué la situation des personnes âgées, présentant le projet d'une nouvelle maison de retraite. A la Réunion, 23% des personnes âgées vivent seules à leur domicile et 55% perçoivent le minimum vieillesse en raison de leurs faibles revenus.
ii/sm/or

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr