Jean-Pierre Raffarin plaide pour l'intégration des personnes handicapées

Résumé : Jean-Pierre Raffarin a réaffirmé vendredi qu'il fallait veiller à ce que les personnes handicapées 'soient vraiment de plus en plus intégrées dans notre société'.

Par , le 

POITIERS, 18 mars 2005 (AFP) -
Cette intégration passe "par une démarche collective qui impose des efforts" en développant "notamment l'accessibilité", a déclaré le Premier ministre lors de l'inauguration d'une nouvelle expérience proposée par le Futuroscope, "Les yeux grands fermés", parcours ludique et sensoriel d'une
vingtaine de minutes dans le noir total.
Guidés par un animateur aveugle, les visiteurs sont amenés à découvrir, en se tenant les uns les autres, la réalité de son quotidien en marchant dans plusieurs espaces reconstitués à partir de matières, d'odeurs et de sons (bruissement des végétaux, clapotis de l'eau, senteurs marécageuses mais aussi traversée d'une ville avec ses agressions sonores et olfactives...).
Après avoir lui-même effectué ce parcours, M. Raffarin a estimé que dans le noir, la main de l'autre, "c'est un regard, c'est un message".
"Il faut" développer l'accessibilité des lieux publics, a-t-il insisté. "Ce n'est pas en soi quelque chose de cher parce que ce qui est la valeur, c'est le potentiel humain. Libérer l'énergie humaine de toutes les personnes handicapées, c'est un gain formidable pour la société. La société s'y retrouve".
"Le message du XXIème siècle, c'est celui de la cohésion sociale, de la différence comme valeur, de la lutte contre les discriminations", a-t-il ajouté.
L'épouse du Premier ministre, Anne-Marie Raffarin, était également présente à cette inauguration en tant que marraine de cette nouvelle attraction, qui sera ouverte au public le 1er avril.
frd/fa/gl

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr