Pétition nationale pour la reconnaissance du statut des polyhandicapés

Résumé : Le collectif des associations de familles de polyhandicapés a adressé jeudi au secrétariat d'Etat aux personnes handicapées une pétition nationale, signée par 15 000 personnes

Par , le 

Le collectif des associations de familles de polyhandicapés a adressé jeudi au secrétariat d'Etat aux personnes handicapées une pétition nationale, signée par 15 000 personnes, réclamant un statut propre pour les polyhandicapés, a indiqué le coordonnateur du collectif, M. Francis Roque, un Perpignanais.
[BC][EC]Selon ce collectif un tel statut permettrait de prendre en compte la spécificité du polyhandicap, caractérisé par des handicaps concomitants physiques et mentaux dans leurs formes les plus sévères.
[BC][EC]La pétition est soutenue "par environ 200 parlementaires, douze conseils généraux, deux conseils régionaux, des professeurs de médecine, des organisations comme l'UNICEF, Enfants du Monde, le Grand Orient de France ou l'église de France".
[BC][EC]Elle intervient alors que l'organisation poursuit des discussions avec son ministère de tutelle et déplore une argumentation selon laquelle la reconnaissance du statut du polyhandicapé ouvrirait la voie à des demandes d'autres groupes (autistes, non-voyants ...).
[BC][EC]Les familles de polyhandicapés mettent en avant "l'unicité du polyhandicapé, qu'il faut reconnaître, permettant une prise en charge spécifique, passant également par une protection des aidants naturels que sont les familles, et une rémunération (non une allocation) qui reconnaisse le rôle social, sinon directement productif, des polyhandicapés".

mgl/dbe/ds

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches