Montchamp: '1ère utilisation concrète du jour de solidarité' dans la Sarthe

Résumé : La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées a signé une convention avec la Sarthe destinée à verser une prestation de compensation aux personnes lourdement handicapées, 'première utilisation concrète des fonds de la journée de solidarité'

Par , le 

PARIS, 16 mai 2005 (AFP)

[BC][EC]"Cette convention Etat-département va permettre de verser dès le mois de juin la prestation de compensation (mesure phare de la loi Handicap du 11 février, ndlr) aux 46 personnes très lourdement handicapées du département", a déclaré la ministre à l'AFP. La prestation ne bénéficiera aux personnes ayant un handicap moins lourd qu'à partir du 1er janvier 2006.
[BC][EC]"Il s'agit de la première utilisation concrète des fonds apportés par la journée de solidarité" de ce lundi de Pentecôte, s'est félicitée la ministre, "puisque cette prestation pourra être fournie grâce à une enveloppe de 180 M d'euros provenant des 800 M d'euros que rapporte la journée de solidarité" pour le financement du handicap.
[BC][EC]La Caisse nationale de solidarité et d'autonomie, installée début mai, a pour rôle de récolter le produit de cette journée, soit deux milliards d'euros par an (1,2 pour les personnes âgées dépendantes et 0,8 pour les handicapés).
[BC][EC]La prestation de compensation, qui se traduira par des aides techniques ou humaines, devrait être en moyenne de 60.000 EUR par personne et par an, et bénéficier à terme à 5.000 personnes très lourdement handicapées, "contre une aide maximale de 38.000 euros, assez inéquitable, bénéficiant à 2.000 personnes dans l'ancien système", selon Mme Montchamp.
[BC][EC]Les départements seront chargés de la gestion de cette prestation, au sein des Maisons départementales des personnes handicapées.

kp/mle/av

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. »[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches