Personnes handicapées/ordinaires: petit manuel de savoir-vivre ensemb

Résumé : De leur histoire d'amour naquit une initiative civique: compagne d'un ex-pilote de Formule 1 tétraplégique, une consultante a décidé de lancer un 'guide des civilités' envers les personnes handicapées 'à l'usage des gens ordinaires', distribué en

Par , le 

Par Samir TOUNSI

PARIS, 29 nov 2005 -

[BC][EC]"Je ne connaissais rien au handicap. J'ai un peu souffert du regard porté sur la différence, et de l'indifférence des gens ordinaires envers le handicap", raconte à l'AFP Claire Roger, 33 ans, qui a connu en 2001 Philippe Streiff, tétraplégique depuis un accident en Grand prix de Formule 1 au Brésil en 1989.
[BC][EC]Ce regard qui peut blesser et exclure, la jeune femme a pu le sentir peser sur son couple: "Les gens ne peuvent pas imaginer que l'on puisse aimer une personne handicapée. Mais on aime d'abord une personne. Je l'ai aimé comme ça, comme on aime un homme... Après, handicapé, c'est comme brun ou blond...".
[BC][EC]Au fil des 24 pages de ce guide intitulé "Vivre ensemble", la jeune consultante a voulu montrer que "l'on pouvait aller vers ces personnes, proposer son aide, ou poser un regard sur eux sans pitié ni compassion, un regard normal".
[BC][EC]Sans morale, ce petit manuel de savoir-vivre fourmille de conseils pratiques: comment bien guider une personne aveugle, accueillir une personne handicapée moteur, indiquer une direction à quelqu'un qui ne vous entend pas.... Mais aussi de mises en garde du type: "Le regard que vous portez est important: appuyé ou détourné, il stigmatise et peut donner à la personne l'impression d'être réduite à son handicap".
[BC][EC]"Je vis très mal les regards insistants et remplis de pitié des gens", témoigne dans le guide Karim, 14 ans. De fait, nombre de personnes en fauteuil roulant déplorent que les commerçants et les passants ne les regardent jamais, et s'adressent toujours à ceux ou celles qui les accompagnent.
[BC][EC]Tiré à plus de 300.000 exemplaires, avec le soutien du ministère délégué aux personnes handicapées, le guide est distribué gratuitement dans les mairies des villes de plus de 50.000 habitants, les conseils régionaux et généraux, les préfectures, à l'Education nationale, la Fonction publique, et à quelque PME.
[BC][EC]"Par rapport à ce qui s'est passé ces dernières semaines, je trouve important que les civilités soient remises au goût du jour", conclut Mme Roger en référence à l'éruption de violences dans les banlieues.
[BC][EC]"Il y a des choses qui se font et d'autres qui ne doivent pas se faire. Une poubelle ne doit pas obstruer l'accessibilité d'un trottoir. Dans les transports en commun, on laisse sa place à une personne handicapée, ou âgée, ou à une femme qui attend un enfant. Aujourd'hui, cela se perd", regrette-t-elle, souhaitant "éveiller les consciences de chacun".

st/mle/bg


[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr