Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Le Téléthon 2005 frôle les 100 millions d'euros malgré un début poussif

Résumé : Le Téléthon 2005 a finalement frôlé les 100 millions d'euros, un montant supérieur à celui de l'an dernier, mais les animateurs et le parrain Yannick Noah ont dû multiplier les appels au public en raison d'un compteur qui a longtemps tourné au ral

Par , le 

Par Frédérique PRIS

PARIS, 4 déc 2005 (AFP) - La formule d'un grand marathon caritatif retransmis en direct à la télévision reste valable, estime Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM) organisatrice du Téléthon.
Cette formule "sera donc amenée vraisemblablement à être reconduite" l'an prochain, pour un vingtième Téléthon, a-t-elle ajouté au micro de France Info dimanche matin.
La dix-neuvième édition du Téléthon a affiché 99.044.125 euros de promesses de dons au terme de trente heures de direct retransmis sur France 2.
Le Téléthon avait été lancé vendredi soir à 18H50 par le parrain 2005, Yannick Noah (qui succédait à Gérard Jugnot), depuis la verrière du Grand Palais. Il s'est achevé vers 02H00 du matin dimanche.
En 2004, le Téléthon avait affiché 98,3 millions d'euros de promesses de dons. Le montant total recueilli avait cependant atteint 104,7 millions d'euros, dépassant ainsi pour la première fois la barre des 100 millions, car les lignes téléphoniques étaient restées ouvertes une semaine supplémentaire comme cela sera aussi le cas cette année.
Samedi, les animateurs de France 2, dont Sophie Davant et Nagui, de nombreux artistes et sportifs, avaient multiplié les appels aux dons en raison d'un compteur qui grimpait moins vite que l'année passée.
"Si nous ne disposons pas des moyens de poursuivre notre combat, c'est le financement de 400 programmes de recherche et 30 essais sur l'homme qui est mis en cause. Et sans essais clinique, pas de médicaments possibles", prévenait Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM.
"On ne peut pas couper les moteurs d'un avion en pleine ascension, ne nous laissez pas tomber!", lançait pour sa part Bernard Barataud, co-fondateur du Téléthon.
L'ancien joueur de tennis devenu chanteur, Yannick Noah, accompagné pendant une partie de l'après-midi d'Amélie Mauresmo, encourageait lui aussi les téléspectateurs. Ces appels ont été entendus puisque les dons se sont multipliés lors de la dernière ligne droite.
Malgré ces inquiétudes passagères, la présidente de l'AFM estime que le marathon caritatif retransmis à la télévision, avec des animations dans toute la France, est "une formule qui marche bien".
"Il y a encore des pistes évidemment" à creuser, a-t-elle ajouté dimanche sur France Info, telles que le développement des animations et des liens avec "les entreprises, les petites et moyennes villes".
Comme chaque année, de nombreux chanteurs étaient présents, avec entre autres Julien Clerc, Corneille, Alain Souchon, Lara Fabian, Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac.
En France, quelque 90.000 bénévoles ont participé à 22.000 animations diverses, allant de la course de lits à la construction d'un village gaulois, en passant par de nombreux tournois sportifs.
Cet appel à la générosité des Français vise à faire progresser la recherche sur les maladies rares et d'origine génétique, longtemps délaissées, et à améliorer la qualité de vie des malades.
Les donateurs peuvent continuer d'appeler le numéro unique 3637 (0,15 euro la minute) jusqu'à dimanche soir et la semaine prochaine, aux heures ouvrables. Sur internet, taper www.telethon.fr ou www.france2.fr.
Depuis le lancement du Téléthon en 1987, un milliard d'euros ont été recueillis.
fmp/swi

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches