La CNSA s'inquiète des délais de mise en place des maisons du handicap

Résumé : La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), en partie financée par la suppression d'un jour férié, a exprimé sa 'préoccupation' devant les délais de mise en place des Maisons départementales du handicap.

Par , le 

PARIS, 27 avr 2006 -

[BC][EC]L'installation des MDPH est une des mesures-phares de la loi handicap de février 2005.
[BC][EC]Seuls 65% des départements disposaient d'une MDPH au 1er janvier, date d'entrée en vigueur de l'essentiel de la nouvelle loi handicap, selon l'Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh).
[BC][EC]Lors d'une réunion, le 25 avril, le Conseil de la CNSA "a exprimé un premier point de vigilance sur la mise en place des MDPH et notamment sur la mise à disposition de l'ensemble des personnels de l'Etat", indique-t-elle jeudi dans un communiqué.
[BC][EC]"Une préoccupation forte a été soulignée sur une formation appropriée des personnels des MDPH, incitant au développement des actions engagées par la CNSA en concertation avec les départements et les associations", ajoute-t-elle.
[BC][EC]"Le Conseil exprime en effet sa vigilance sur les délais de mise en place de l'ensemble du dispositif", souligne la CNSA.
[BC][EC]La CNSA a été créée dans le cadre de la loi instaurant une journée de travail supplémentaire non payée de "solidarité" en faveur des personnes âgées et handicapées, votée par le Parlement à la mi-juin 2004.
[BC][EC]Elle doit recevoir environ 3 milliards d'euros par an au titre de la journée de solidarité (2 mds EUR) et de la CSG (1 milliard d'euros).
[BC][EC]Sur ces 3 milliards d'euros, 2 milliards sont reversés par ses soins aux départements pour financer l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et la Prestation de compensation du handicap (PCH).
[BC][EC]La CNSA a par ailleurs dégagé en 2005 des excédents de 368 millions d'euros au titre des actions en faveur des personnes âgées et de 163 millions d'euros au titre des actions en faveur des personnes handicapées.
[BC][EC]Ces excédents devraient notamment être affectés au financement d'un "plan exceptionnel d'aide à l'investissement dans les établissements accueillant des personnes âgées et handicapées", à la modernisation des établissements pour personnes âgées et à la continuité des prestations versées aux futurs bénéficiaires de la PCH.
[BC][EC]En revanche, le Conseil de la CNSA exprime "un net désaccord, pour des raisons de principe, sur l'utilisation de ces excédents, à hauteur de 2,5 millions d'euros, pour le recrutement, par plusieurs fédérations du sport adapté aux personnes handicapées, de 300 éducateurs sportifs diplômés".
[BC][EC]"Le Conseil considère en effet que ce financement incombe au Budget de l'Etat", relève la CNSA.

mat/vdr/ei


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches