Le handicap sur les ondes

Résumé : Avec 22 permanents, tous intermittents et pigistes, et 12 heures d'antenne quotidienne en région parisienne, Vivre-FM est la seule radio de France de cette importance, spécialisée dans le domaine du handicap. Rencontre avec son président, Jacques Loys

Par , le 

[BB]Handirect : Qu'est ce qui vous a amené à la radio ?
Jacques Loyseau :[EB] Président de l'ANPHI*, j'avais déjà aidé Anne Voileau à créer la revue " Etre ". Fin 2003, le CSA retirait sa fréquence à Euro-FM une radio parisienne déjà dédiée aux personnes handicapées puisqu'elle voulait aider les personnes aveugles à mieux négocier le passage à l'euro. S'en suivait un appel d'offre auquel nous avions été les seuls à répondre. Le contenu de la revue et la transversalité de notre association - nous ne représentions pas " un " handicap en particulier - ont dû avoir leur importance dans le fait que nous avons été retenus. Pourtant, nous ne connaissions rien à la radio.

[BB]H. : Ensuite ?
J.L. : [EB] Ensuite, ce fut long. Nous avons dû monter un dossier et il y avait tout un ensemble d'éléments techniques qu'on était incapables de fournir heureusement nous avons bénéficié de l'aide de spécialistes. Et notre dossier a été retenu ! Ce n'était que le début de la " galère ". Nous avons dû trouver des locaux, calmes et insonorisés, ce qui n'est pas vraiment aisé à Paris, ensuite il a fallu les aménager, créer la cabine. Les premiers travaux se sont révélés insuffisants et il a fallu tout reprendre avec l'aide de renforts... C'est aussi un métier que de trouver le matériel, un métier dont nous ignorions tout. La radio s'est révélée un outil extrêmement minuté et informatisé... c'est étonnant quand on ne connaît pas. Encore une fois, la chance nous a souri et nous avons rencontré Jean-Marie Gauthier, qui est encore aujourd'hui responsable de l'antenne. Il a tout monté.

[BB]H. : Il n'était pas seul ?
J.L. :[EB] Non, bien sûr. Nous déterminions les programmes, mais il fallait du personnel pour animer l'antenne. Tous étaient bénévoles ou presque, on a vraiment commencé avec les copains et des connaissances ! Mais il demeurait encore une " galère " - qui demeure encore – l'argent. En effet, en tant que radio associative, on n'a droit qu'à 20% de publicité sur les recettes globales. Nous recevons des subventions et des dons, mais nous sommes en perpétuelle recherche d'argent.

[BB]H. : Ou et quand peut-on vous entendre ?
J.L. :[EB] Nous émettons tous les jours de 5h3à à 17h30 sur 93,9 FM et nous couvrons Paris et l'Ile de France*. D'ailleurs, il est dans nos projets de parvenir à émettre 24h/24 car, qui écoute une radio comme la notre à 5h30 du matin ? Nous cessons aussi d'émettre beaucoup trop tôt et nous sommes privés d'une part d'auditeurs. Nous avons cependant le souci de proposer une radio dédiée aux personnes handicapées et âgées, surtout handicapées car nous n'avons pas d'animateur compétent en matière de personnes âgées. Les émissions sont également diffusées sur Internet, donc disponibles dans le monde entier.

[BB]H. : Avez-vous des personnes handicapées dans l'équipe ?
J.L. :[EB] Nous avons embauché des personnes handicapées, certains anciens de'Euro FM sont resté, d'autres sont venus nous aider, comme Jacque Dejandille, mais surtout, nous avons créé, voilà deux ans, une structure d'initiation aux métiers de la radio ouvert aux personnes déficientes mentales. Cinq travaillent en permanence à la radio, suivies par un tuteur et faisant de petites émissions ou aidant les personnes qui travaillent à l'antenne.

[BB]H. : En conclusion ?
J.L. : [EB] Nous avons beaucoup d'envies, émettre 24h/24, proposer des émissions à destination des familles et des enfants, des personnes âgées, produire des débats de plusieurs heures, donner une plus grande place à la culture et aux reportages... L'idéal serait que les personnes handicapées, prennent conscience de l'importance de ce média et qu'elles s'approprient vraiment cette radio. On aura réussi quand ce sera vraiment la leur !

* Association Nationale de Prévention du Handicap et pour l'Information, créée en 1986
* départements 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94 et 95

Serge Mouraret

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr