1er Congrès francophone sur la poliomyélite antérieure aiguë et se

Résumé : Le 1er Congrès sur la poliomyélite antérieure aiguë et ses séquelles aura lieu le 16 novembre 2006 à la Maison de la Mutualité Paris V.

Par , le 

Le 1er Congrès sur la poliomyélite antérieure aiguë et ses séquelles est organisé par la Mission Handicaps de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, en collaboration avec le Réseau Polio Ile-de-France et les associations de personnes handicapées.
On estime à 50 000 le nombre de survivants de la polio en France et à 700 000 en Europe. Il faut toutefois y ajouter un nombre croissant de personnes migrantes atteintes de polio souvent très sévère.
Si le virus a disparu depuis une vingtaine d'années en Europe, un réservoir de virus persiste dans certains pays d'Afrique intertropicale, pouvant atteindre d'autres pays sur d'autres continents, comme en 2005 à l'occasion de l'arrêt d'une campagne de vaccination au Nigeria. La vaccination reste plus que jamais nécessaire.
Aujourd'hui, la maladie a disparu en France et n'est plus enseignée dans les facultés de médecine alors que ces patients ont toujours des besoins de soins spécialisés.
Le vieillissement naturel et physiologique aggrave les conséquences des déformations, des paralysies et des atteintes respiratoires. D'autres affections dues à l'âge, au mode de vie, au stress ont un retentissement souvent plus sévère que si elles survenaient chez une personne sans séquelles de polio. La moindre prise de poids peut faire perdre la marche, tout comme une arthrose de hanche, de genou ou même d'épaule. L'existence d'un syndrome post-polio complique encore la prise en charge car il inquiète souvent de façon excessive les personnes atteintes. Ce syndrome, décrit dès 1980, est une réalité clinique qui s'exprime par l'aggravation des possibilités fonctionnelles. On n'en connaît pas encore les causes, mais l'on évoque de plus en plus un probable épuisement du métabolisme des cellules de la corne antérieure de la moelle épinière, que celles-ci aient été touchées initialement par la polio ou qu'elles aient compensé la destruction par le virus de cellules voisines. Beaucoup d'autres causes de ces aggravations doivent être recherchées pour être traitées efficacement.
Mais la dégradation de leur autonomie n'est pas une fatalité. Des traitements peuvent être utilement proposés. C'est le rôle du Réseau Polio Ile-de-France, en relation avec les autres structures régionales compétentes et les associations.
Informer les professionnels, échanger les expériences entre professionnels et personnes atteintes, tels sont les objectifs de ce Congrès..
Il s'agit du 1er Congrès francophone sur la polio du XXIe siècle. Les thèmes sur ce sujet sont si nombreux que nous poursuivrons notre démarche dans les années à venir.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr