Les autorités fédérales américaines lancent une étude sur l'autisme

Résumé : Les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont lancé la plus grande étude à ce jour aux Etats-Unis pour tenter de déterminer les causes de l'autisme.

Par , le 

WASHINGTON, 8 oct 2006 -

[BC][EC]Cette recherche sera conduite sur environ 2.700 enfants de deux à cinq ans souffrant de ce désordre ou soupçonnés d'en souffrir.
[BC][EC]Les CDC ont débloqué 5,9 millions de dollars pour cette étude qui sera menée avec la participation des parents dans six Etats, précise le communiqué publié ce week-end sur le site internet des centres fédéraux dont le siège est à Atlanta (Géorgie, sud).
[BC][EC]Les centres de recherche sélectionnés pour ces travaux sont notamment le Kaiser Foundation Research Institute en Californie (ouest), le département de la santé public et de l'environnement du Colorado (ouest) et l'Université Johns Hopkins dans le Maryland (est).
[BC][EC]"Nous espérons que cette étude nationale va nous éclairer davantage sur les symptômes présentés par les enfants souffrant de ce désordre lié à des retards de développement ainsi que sur de possible causes génétiques, infectieuses ou liées à l'environnement", a expliqué dans un communiqué le Dr José Cordero, responsable du centre national sur les défauts de naissance et les handicaps du développement des CDC.
[BC][EC]L'autisme est un désordre très complexe qui ne se manifeste pas avant l'âge de trois ans. Les enfants souffrant d'autisme évitent souvent le contact physique ou du regard avec les autres et communiquent par gestes plutôt que par la parole.
[BC][EC]Selon des statistiques de l'"Autism Society of America" (ASA), l'autisme est le trouble du développement qui connaît la plus forte augmentation aux Etats-Unis avec une progression de 10 à 17% par an. D'un à 1,5 million d'Américains en souffrent.
[BC][EC]Les coûts des soins de l'autisme sont estimés à 90 milliards de dollars par an dont 90% pour les adultes affectés.
[BC][EC]Ces coûts sur la durée d'une vie peuvent être réduits de deux tiers avec un diagnostic et des interventions médicales précoces, selon l'ASA.
[BC][EC]Par ailleurs, l'agence fédérale de réglementation des produits alimentaires et pharmaceutique (FDA) a approuvé vendredi le Risperdal, produit par la firme pharmaceutique américaine Johnson & Johnson pour traiter l'irritabilité, les accès de colère, les comportements agressifs liés à l'autisme chez les enfants et adolescents de 5 à 16 ans.
[BC][EC]Ce médicament avait été initialement autorisé en 1993 pour traiter la schizophrénie et les adultes souffrant de maladie maniaco-dépressive.
[BC][EC]Johnson & Johnson souligne dans un communiqué que le Risperdal ne guérit pas l'autisme mais permet de soulager ses symptômes.


js/mr/eaf

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr