Le Vatican s'est démarqué de la convention de l'ONU sur les personnes handicapées

Résumé : Le Saint-Siège refuse de signer la convention internationale sur les droits des handicapés adoptée par l'assemblée générale de l'ONU parce qu'elle n'exclut pas formellement l'avortement, selon le discours de son représentant diffusé jeudi au Vatic
le 

CITE DU VATICAN, 14 déc 2006 (AFP) -
L'observateur permanent du Vatican à l'ONU, Mgr Celestino Migliore, a notamment critiqué mercredi certaines formulations trop vagues à ses yeux concernant les services de santé ou de planning familial, alors que "dans certains pays, l'avortement fait partie des services de planning familial".
La convention sur les droits des personnes handicapées, dont le nombre est estimé à 650 millions à travers le monde, a été adoptée par consensus par les
192 Etats membres de l'ONU.
Elle souligne notamment la nécessité pour les pays signataires de s'abstenir de pratiquer des discriminations" envers les handicapés et d'agir pour leur garantir une "égalité des chances".
Le Vatican qui n'est pas membre de l'ONU a un statut d'observateur.
nou/fmi/juv tf

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr