Mise en place d'un comité national de l'autisme

Résumé : Un comité national de l'autisme, organe de veille et de proposition prévu dans un plan de prise en charge de ce handicap, présenté en 2004, sera installé 'dans les prochaines semaines' (ministère délégué aux Personnes handicapées)

Par , le 

PARIS, 10 mars 2007 -

[BC][EC]"C'est la dernière mesure de ce plan qui s'échelonnait sur plusieurs années et prévoyait aussi la création de places dans les établissements médico-sociaux et la mise en place de centres de ressources autisme dans les régions", a-t-on indiqué au ministère.
[BC][EC]"Je mets en place un comité national de l'autisme avec toutes les associations et établissements pour confronter les points de vue et nous permettre de progresser", a déclaré samedi à i-Télé le ministre délégué aux Personnes handicapées, Philippe Bas.
[BC][EC]"Il y a des divergences entre le ministère et certaines familles sur la façon de concilier les soins et l'accompagnement pédagogique", a-t-on précisé dans l'entourage du ministre.
[BC][EC]Pour le président de l'association de parents d'enfants autistes "Léa pour Samy", M'Hammed Sajidi, "c'est catastrophique car ce sont les mêmes experts qui envoient nos enfants en psychiatrie et non à l'école qui seront associés à ce comité".
L'association a déposé plainte fin septembre 2006 pour "discrimination" en raison d'un handicap, ce qui devrait conduire à l'ouverture d'une information judiciaire. Elle estime que les "pouvoirs publics" ont "mis en place sciemment une discrimination" des enfants autistes en les plaçant dans des hôpitaux psychiatriques ou en obligeant les parents à les envoyer dans des institutions spécialisées et privées en Belgique.


reb/vdr/sd



[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr