Présidentielles : quelle politique proposent les candidats ?

Résumé : Bayrou, Royal et Sarkozy pour une politique active en faveur des personnes handicapées

Par , le 

PARIS, 13 avr 2007 (AFP) - François Bayrou, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy se prononcent pour une politique active en faveur des handicapés, même s'ils divergent sur les moyens, selon leurs réponses à un questionnaire de l'Apajh (Association pour adultes et jeunes handicapés) .
François Bayrou estime que la "collectivité doit assurer la part la plus importante" du financement de cette politique, mais sans en faire supporter l'essentiel sur "le travail et l'emploi".
Il propose "une cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, une hausse de la CSG, la TVA sociale, une taxe sur la consommation de carburants fossiles et enfin une taxe sur les mouvements financiers".
Ségolène Royal fixe comme "priorité absolue" l'accès au droit commun. Elle veut "fondre les allocations et aides de toutes natures dans le cadre de la mise en place du +Revenu social d'activité+ pour que les personne handicapées ne constituent plus une catégorie à part".
Elle propose que le revenu des personnes en situation de handicap ne soit pas inférieur au Smic.
Nicolas Sarkozy souhaite que "la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) se transforme en une cinquième branche de la protection sociale" financée par la CSG, les cotisations sociales ou l'impôt, mais sans "augmenter le niveau général des prélèvements obligatoires".
Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont pour un droit à l'école opposable.
François Bayrou propose de créer un corps spécial d'auxiliaires de vie scolaires dans l'Education nationale. Ségolène Royal entend faire de l'ouverture de l'enseignement supérieur aux étudiants handicapés une priorité.
Pour les personnes gravement dépendantes et polyhandicapées, Ségolène Royal propose la création de 30.000 places en établissements éducatifs spécialisés sur cinq ans et un effort particulier pour les handicaps les moins bien couverts (autisme, polyhandicap).
François Bayrou et Nicolas Sarkozy souhaitent favoriser avant tout le maintien à domicile. Nicolas Sarkozy propose également d'ouvrir des droits sociaux aux personnes qui arrêtent de travailler pour s'occuper d'une personne handicapée et de réévaluer le montant de l'allocation adulte handicapés de 25%.
cbn/vdr/df[BB]

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".[EB]"

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr