Lundi de Pentecôte travaillé: à quoi doit servir l'argent

Résumé : L'argent collecté lors de la journée nationale de solidarité travaillée, initialement fixée au lundi de Pentecôte, est versé à une Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) qui finance l'aide aux personnes âgées et handicapées

Par , le 

PARIS, 23 mai 2007 (AFP) - La CNSA, créée en 2005, perçoit le produit de cette journée de solidarité, la contribution de solidarité pour l'autonomie, soit environ 1,9 milliard d'euros.
La contribution des employeurs publics et privés, assise sur cette journée supplémentaire de travail, est de 0,3% de la masse salariale. Les revenus du capital sont également taxés à hauteur de 0,3%.
Le montant perçu grâce au jour férié travaillé a été, en 2006, à 40% destiné à la prise en charge des personnes âgées en établissements, soit 800 millions d'euros, selon la CNSA. La Contribution de solidarité pour l'autonomie a également contribué au financement de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), destinée aux personnes âgées dépendantes, à hauteur de 400 millions d'euros.
Pour les personnes handicapées, cette contribution a participé au financement de l'accueil dans des structures collectives à hauteur de 254 millions d'euros. Quelque 550 millions d'euros ont également servi à financer des maisons départementales du handicap et des aides individuelles.
Le fruit de cette journée de solidarité participe en outre au financement de créations de places d'accueil de jour dédiées aux malades d'Alzheimer, à des services de soins infirmiers à domicile, aux travaux de médicalisation d'établissements ou encore de places en centres d'aide par le travail (CAT) pour les personnes handicapées.
La CNSA bénéficie en outre de 980 millions d'euros provenant de 0,1% de la Contribution sociale généralisée (CSG) et d'une contribution des caisses de retraite à hauteur de 64 millions d'euros.
Au total, la CNSA, dirigée par Denis Piveteau, reçoit 2,9 milliards d'euros au titre de la "solidarité nationale".
mat/vdr/bg

[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr