Nestlé recrute sur Hello Handicap

Absence d'un ministère dédié aux personnes handicapées.

Résumé : Famille, personnes âgées, handicap: protestations contre absence de ministre

Par , le 

Famille, personnes âgées, handicap: protestations contre absence de ministre

PARIS, 19 juin 2007 (AFP) - Plusieurs associations représentant les familles, les femmes, les personnes âgées et les handicapés ont regretté mardi l'absence de ministre ou secrétaire d'Etat qui leur soit spécialement dédié, notant une rupture avec les précédents gouvernements.
L'Unaf (Union nationale des associations familiales) souligne dans un communiqué que "depuis près de dix ans, les gouvernements successifs ont inclus un ministère ou un secrétariat d'Etat à la famille".
L'absence dans le nouveau gouvernement Fillon d'un tel porte-feuille inquiète l'Unaf qui souligne "l'importance de la politique familiale et le rôle des familles dans le tissu social et économique".
L'Unaf rappelle par exemple que la Conférence annuelle de la famille est un "moment clé d'engagement du chef de gouvernement en matière de politique familiale".
La conférence de la famille 2007, dont les rapports préparatoires ont été remis à l'ex-ministre délégué à la famille, aux personnes âgées et handicapées Philippe Bas, doit avoir pour thème le temps périscolaire des jeunes.
L'Unaf demande que "la dimension familiale soit pleinement prise en compte dans l'action conduite par le gouvernement et demande à être associée étroitement aux réformes".
De son côté, le mouvement français pour le planning familial souligne que "c'est la première fois depuis plus de 25 ans qu'aucun ministère ni secrétariat d'Etat n'a explicitement en charge la question des droits des femmes ou de l'égalité hommes-femmes".
La fédération des Apajh (adultes et jeunes handicapés) rappelle qu'elle avait interpellé le Président de la République, avec la Fegapei (fédération gestionnaire d'établissements et services pour personnes handicapées) sur "l'impérieuse nécessité de constituer un ministère délégué dédié aux questions du handicap".
Elle "prend acte" cependant de la constitution d'un secrétariat d'Etat à la solidarité, confié à Valérie Létard.
Les représentants des maisons de retraite et familles de résidents ont également réagi.
"Pour la première fois depuis de nombreuses années, les personnes âgées sont absentes de l'organigramme gouvernemental", souligne le Synerpa (maisons de retraite privées), qui "se réjouit" cependant de la nomination de Valérie Létard, rappelant qu'"elle a travaillé sur la loi qui a donné naissance à la CNSA" (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie).
Mais "l'absence d'un secrétariat d'Etat spécialement dédié aux personnes âgées reste extrêmement troublante pour l'avenir et ne témoigne pas d'une réelle volonté de placer cette question dans les priorités gouvernementales", dit le syndicat.
L'Association Vivre et vieillir ensemble en citoyens (Avvec), regroupant l'AD-Pa (directeurs de maisons de retraite et services de soins à domicile) et la Fnapaef (personnes âgées et leur famille) ont également condamné une "grave erreur".
L'"Avvec rappelle que le nombre des plus de 85 ans va doubler dans les 10 ans et que le président et le gouvernement devront agir énergiquement pour rattraper 30 ans de retard français dans le secteur", souligne l'Avvec.
mv/im/cbn

[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr