Un médicament réduit la mortalité dans la myopathie

Résumé : Un médicament habituellement utilisé contre l'hypertension artérielle réduirait significativement la mortalité dans la myopathie de Duchenne....

Par , le 

PARIS, 23 juil 2007 (AFP) - Un médicament habituellement utilisé contre l'hypertension artérielle réduirait significativement la mortalité dans la myopathie de Duchenne, selon une étude coordonnée par Denis Duboc (hôpital Cochin, Paris) et Henri-Marc Bécane (Institut de Myologie, Paris).
La myopathie ou dystrophie musculaire de Duchenne, liée à une anomalie du gène de la dystrophine, est la plus répandue des myopathies de l'enfant. Dans cette maladie neuromusculaire, le muscle cardiaque est inévitablement atteint, entraînant la mort dans environ la moitié des cas. D'où la nécessité de combattre cette atteinte.
Menée dans dix centres cliniques en France, l'étude a impliqué 57 enfants âgés de 10 à 13 ans, sur dix ans au total, dont trois ans en double aveugle contre placebo. Un groupe de 28 enfants a reçu un traitement quotidien avec ce médicament, le périndopril, en prévention de l'apparition de l'atteinte du muscle cardiaque. Le deuxième groupe a reçu un placebo.
Le périndopril est habituellement utilisé pour traiter l'hypertension artérielle et l'insuffisance cardiaque.
Au terme de l'étude, 26 patients sur 28 sont toujours en vie dans le groupe ayant reçu le médicament anti-hypertenseur, contre 19 sur 29 dans le groupe placebo.
En 2005, les premiers résultats avaient déjà montré le rôle préventif du périndopril dans l'apparition de l'insuffisance du muscle cardiaque, ont rappelé lundi l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris et l'Association française contre les myopathies (AFM) dans un communiqué commun.
Par ailleurs, "au-delà de son rôle protecteur sur le muscle cardiaque, le périndopril semble avoir un effet sur le diaphragme et les muscles inter-costaux", précise le communiqué. "Cette protection est d'autant plus efficace que le traitement a débuté tôt".
Les travaux du Pr Duboc et du Dr Bécane, soutenus notamment par l'AFM grâce aux dons du Téléthon, sont publiés dans l'American Heart Journal.
D'autres données concernant une possible action de ce médicament contre la perte d'élasticité du muscle cardiaque (fibrose) devraient conduire "à la mise en place prochaine" d'un essai thérapeutique soutenu par l'AFM et les laboratoires Servier, chez des enfants beaucoup plus jeunes, selon le communiqué.
vm/BC/sb tf

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches