Maladie neuromusculaire rare : essai d'une nouvelle molécule

Résumé : Un essai clinique préliminaire avec une nouvelle molécule démarre en France auprès de patients atteints d'une maladie neuromusculaire rare et d'origine génétique, a annoncé l'association française contre les myopathies (AFM)

Par , le 

 PARIS, 10 oct 2007 (AFP) -
   La molécule en question, baptisée "TRO19622", a été découverte et développée par Trophos, société biopharmaceutique basée à Marseille et spécialisée dans les maladies neurologiques. Pour ce projet, Trophos reçoit depuis 7 ans le soutien financier déterminant de l'AFM grâce aux dons du Téléthon.
   L'essai concernant vingt enfants et jeunes adultes, âgés de 6 à 25 ans, atteints d'amyotrophie spinale se déroulera dans 3 centres hospitaliers français : à Garches (hôpital Raymond Poincaré), à Marseille ( hôpital de La
Timone) et à Lille (Centre Hospitalier Régional Universitaire).
   Il s'agit de tester la tolérance ainsi que la vitesse d'absorption et d'élimination par l'organisme de la nouvelle molécule.
   Des tests déjà faits en ce sens, en 2006, chez des patients atteints d'une autre maladie neuromusculaire (la maladie de Charcot ou sclérose latérale
amyotrophique) ont montré qu'elle était bien tolérée.
   La molécule a été "désignée médicament orphelin par la Commission européenne", un statut visant à encourager la recherche de traitements pour des maladies rares, a priori peu rentables.
   En cas de succès de cet essai préliminaire, interviendra en 2008 un essai clinique européen plus large (dit de "phase II/III") destiné cette fois à tester son efficacité sur l'amélioration de la fonction motrice des malades, précise l'AFM.
   L'amyotrophie spinale (aussi appelée maladie de Werdnig-Hoffmann) est une maladie neuromusculaire héréditaire rare (1 cas sur 6.000 à 10.000 naissances).
   Elle est due à la dégénérescence de certaines cellules nerveuses de la moelle épinière, les motoneurones. Conséquence : les nerfs moteurs des muscles sont lésés et meurent, l'ordre du mouvement n'est donc plus acheminé jusqu'aux muscles. Inactifs, ceux-ci s'affaiblissent, se rabougrissent et se rétractent.
   Pour plus d'infos sur la maladie : www.afm-france.org


   BC/ach/ei

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

 

 

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches