Nestlé recrute sur Hello Handicap

Augmentation ou pas de l'AAH?

Résumé : Mme Létard s'interroge sur l'augmentation de l'Allocation adulte handicapé

Par , le 

PARIS, 23 oct 2007 (AFP) - La secrétaire d'Etat à la Solidarité, Valérie Létard, s'est interrogée sur la pertinence d'une augmentation de l'allocation adulte handicapé (AAH), tout en affirmant que les engagements du président Sarkozy sur la revalorisation du pouvoir d'achat des handicapés seraient tenus.

 

L'AAH, destinée aux personnes handicapées qui ne peuvent travailler ou sont "fortement éloignées de l'emploi", concerne près de 800.000 bénéficiaires. Son montant est de 621,27 euros par mois.

 

Un collectif d'une trentaine d'associations créé à l'initiative de l'APF(paralysés) et la Fnath (accidentés de la vie) a dénoncé la semaine dernière "la promesse non tenue" du président de la République d'augmenter de 25% l'AAH pendant son quinquennat.

 

"A chaque fois que l'on revalorise l'AAH, on rend encore plus dé-incitatif l'accès à l'emploi", a dit Mme Létard à l'AFP peu après la mise en place d'un comité de suivi de la loi sur le handicap de 2005 qui aura entre autres tâches de se pencher sur le thème des "ressources et de l'emploi".

 

"Au travers de ce groupe de travail, notre souci sera de voir comment on revalorise les ressources globales de la personne handicapée, par quel canal on le fait", a-t-elle précisé rappelant que le revenu global vient de la prestation de "compensation du handicap d'une part, de l'AHH d'autre part, de l'emploi pour d'autres et des droits connexes".

 

"L'objectif, on tiendra nos engagements, reste de revaloriser les revenus globaux", a-t-elle conclu.

 

Un comité de suivi de la réforme de la politique du handicap a été installé mardi. A ce comité, composé d'une quinzaine de membres, va venir s'adjoindre six groupes de travail formés d'experts.

 

Outre la question des "ressources et de l'emploi", ils auront à se pencher sur "le fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), "l'accessibilité", "la scolarisation des enfants handicapés", "la compensation des conséquences du handicap" et la "problématique des établissements".

syd/vdr/DS

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr