Nestlé recrute sur Hello Handicap

Un étudiant sourd vous parle.

Résumé : Nous avons dû nous accrocher pour pouvoir réussir notre parcours scolaire ! L'école n'est pas

Par , le 

Un étudiant sourd vous parle.

Pour commencer par le début, je suis né le 01/02/83 à Vendôme (mes parents y habitent toujours), à proximité de Tours, dans la région Centre.
Je suis sourd profond de naissance mais durant les 3 premières années de ma vie, j'ai été "officiellement" entendant. En fait, c'est la naissance (09/09/85) de ma "petite" soeur Marion, sourde aussi, qui a confirmé les doutes de mes parents à mon sujet.
Ma mère a eu le courage de "mettre son avenir de côté", elle a arrêté de travailler pour s'occuper de nous et nous donner un maximum de chances pour nous épanouir (notamment grâce au LPC !). Ma soeur et moi avons suivi l'intégralité de notre scolarité en milieu scolaire "classique".
Nous avons dû nous accrocher pour pouvoir réussir notre parcours scolaire ! L'école n'est pas "un long fleuve tranquille" pour les personnes sourdes ! Les élèves, mais aussi les profs, ne sont pas toujours compréhensifs à notre problématique...
C'est d'ailleurs une de mes motivations qui m'ont poussées à choisir l'INSA. L'école ayant pour vocation d'être humaniste, j'ai pensé qu'ils seraient peut être plus compréhensifs qu'ailleurs. Je ne regrette pas ce choix.

Depuis le bac en 2000, mon parcours en cycle préparatoire a été un véritable "parcours du combattant" ! En effet, j'ai été confronté à d'innombrables situations de handicap, surtout dûes à une pédagogie particulièrement inadaptée pour les sourds, car trop basée sur l'oral (par ex : cours en amphis) sans avoir de possibilités d'intervenir auprès des profs.
Une équipe pédagogique, composée de profs (et de personnel administratif) et accompagnée par l'URAPEDA, s'est crée pour assurer le suivi. Cela s'est révélé très positif, car depuis un savoir-faire est acquis et transmis entre les profs qui se succèdent pour nous enseigner. Un poste de tuteur a été aussi crée afin de servir d'interlocuteur privilégié avec cette équipe pédagogique. L'INSA de LYON s'est engagé "à fond" pour la réussite de nos études et s'investit donc en conséquence !
Actuellement, je me sens bien intégré dans la promotion et le suivi des cours s'améliore "à pas de géant" même si nous avons pas encore trouvé "la recette", permettant le compromis optimal entre l'intégration totale et les cours personnalisés.
Cela se passe de mieux en mieux : alors que les profs nous enseignent leur matière, je suis aussi leur prof en les sensibilisant !
Ce qui est particulièrement touchant, c'est que je sens que les mentalités évoluent aussi bien parmi nos camarades que parmi nos profs. Notamment, plusieurs profs ont constaté que les élèves de notre classe sont plus à l'écoute des autres. Des sourds apprenant aux "entendants" à écouter, quel paradoxe !

Ca va faire 6 ans que j'étudie à Lyon. Le déroulement de ma scolarité est assez complexe. En fait, une fille devenue sourde (vers l'âge de 10 ans) et moi avons bénéficié d'un aménagement du cycle préparatoire intégré, c'est à dire les 2 années étalées en 3 ans.
Depuis 3 ans, je poursuis ma scolarité en spécialité informatique. Les 3 années de ce cycle ingénieur ont été aussi prolongées en 5 ans, afin de garder "une marge de manoeuvre" si besoin est.
Je suis les même cours (en amphi !) que les autres camarades, avec quelques heures individualisées de soutien, où je peux intervenir pour compléter les informations que je n'ai pas pu percevoir en cours d'amphi.
Pour suivre ces cours, des moyens techniques et humains ont été mis en place : je bénéficie de preneurs de notes (formés par l'URAPEDA) et de codeuses LPC (mais elles sont très prises, je ne peux en avoir que 2H par semaine environ !).
Suite à nos expériences, l'INSA de LYON s'est réellement engagé pour la réussite de ses étudiants handicapés. Une convention a été signée entre l'INSA et l'URAPEDA, il y a maintenant déjà quelques années.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr