Le temps de 'tous les citoyens' est il arrivé ?

Résumé : La manifestation du 29 mars serait-elle un acte fondateur de la reconnaissance de la citoyenneté des personnes handicapées ? Elles font entendre leurs voix, enfin diront certains!

Par , le 

Réagissez à cet article !

La manifestation revendicatrice des personnes handicapées du 29 mars dernier prouve que désormais, les personnalités politiques de tout bord, particulièrement celles qui sont au pouvoir, se doivent de prendre en compte la dimension politique des personnes handicapées.
Elles votent, s'organisent pour faire du lobbying, revendiquent dans la rue afin de faire valoir leurs droits ou d'en obtenir de nouveaux. Certains candidats aux dernières élections étaient porteurs de handicap.
Elles ne sont plus des citoyens de « seconde zone » appelés à toujours accepter ce qu'on leur donne ou pas. Malgré les difficultés liées à leurs pathologies ou aux discriminations subies, elles prennent leur juste place dans la cité, elles sont des citoyens à part entière.

Certes, cette évolution ne s'est pas faîte en un jour et la route est encore longue pour que notre société prenne totalement en compte le rôle économique et social des personnes handicapées qui représentent pourtant plus de 10 % de la population.


Les Lois fondatrices de la prise en compte des personnes handicapées en France, 1975 et 2005, les actions et directives de la communauté Européenne (particulièrement la directive emploi), la volonté naissante de favoriser la non-discrimination dans les politiques actuelles et futures vont dans ce sens. Le contexte européen et international est lui aussi porteur de ce mouvement. Aujourd'hui le mouvement s'accélère.

Le Handicap cessera d'être un sujet tabou ou difficile lorsqu'il sera abordé et respecté comme tout sujet.

Nos dirigeants politiques, actuels et futurs ont aussi l'obligation de tenir des discours réalistes. Ils ont une responsabilité importante. Les conséquences dans la vie quotidienne ne sont pas acceptables lorsque, par exemple, les lois ne sont pas appliquées. Encore trop souvent, les droits fondamentaux: aller, venir, étudier à l'école ou à l'université, sont tout simplement bafoués avec le risque de continuer à sacrifier des générations.

Comme tout citoyen, être conscient de ses droits et de ses devoirs, c'est mieux se faire comprendre et entendre pour participer pleinement à la vie de la Cité. Le mouvement fédérateur enclenché par les personnes handicapées est donc essentiel dans cette perspective.

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches