Dépendance: les femmes moins bien entourées que les hommes

Résumé : Les chances pour les personnes âgées dépendantes en Europe d'avoir un conjoint auprès d'elles sont bien plus élevées pour les hommes que pour les femmes mais cette tendance devrait légèrement s'atténuer d'ici 2030, selon une étude Ined

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Par Julie DUCOURAU

PARIS, 22 avr 2008 (AFP) -

En l'an 2000, en Europe, les hommes de 75 ans ou plus en situation d'incapacité sont pour 60% d'entre eux toujours accompagnés de leur conjointe, alors que seulement 19% des femmes vivent encore avec un partenaire, révèle l'Ined dans sa revue "Population et Sociétés".

Aujourd'hui au sein de leur famille, 62% des femmes ne peuvent compter que sur l'aide éventuelle d'un enfant et elles se retrouvent plus souvent que les hommes sans conjoint ni enfant pour les aider (19% contre 12%).

Au facteur démographique, s'ajoute le constat que les hommes ont plus de difficultés à assumer la dépendance de leur épouse que l'inverse. Ils ont notamment plus souvent recours à des aides professionnelles et placent plus fréquemment leur conjointe en institution spécialisée.

Un net recul du veuvage lié à la baisse de la mortalité et au rapprochement des espérances de vie entre hommes et femmes, ainsi que la proportion croissante de divorcés, vont cependant modifier l'entourage des personnes âgées dans les années à venir, surtout au bénéfice des femmes, selon l'Ined.

Ainsi, pour les Européennes dépendantes de 85 ans et plus, la présence d'un conjoint sera trois fois plus fréquente en 2030 qu'en 2000 (22% contre 9%), indique l'Institut.

Du côté des hommes, les 75-84 ans en situation de dépendance seront également moins souvent veufs (13% en 2030 contre 21% en 2000), mais aussi quatre fois plus fréquemment divorcés (13% contre 3%).

Au total, les personnes dépendantes vivront en couple dans 31% des cas en 2030 (contre 16% en 2000), les deux conjoints souffrant alors le plus souvent d'incapacités.

Plus globalement, l'Ined indique que, d'ici 2030 et dans les conditions de santé actuelles, la population de personnes âgées dépendantes âgées de 75 ans ou plus devrait augmenter de 72% en Europe (80% en France), ce qui devrait faire fortement grossir les besoins d'assistance professionnelle de ces populations.

Les Européens âgés et en situation d'incapacités verront toutefois leur environnement familial s'étoffer d'ici 2030. Les populations ayant à la fois un conjoint et un enfant devraient ainsi augmenter de 145% en moyenne si les conditions de santé restent les mêmes qu'aujourd'hui.

Mais, précise l'Ined, si le fait d'avoir un partenaire ou un enfant rend a priori moins vulnérable à la dépendance, rien n'indique que ces aidants conjugaux ou familiaux potentiels seront désireux ou capables d'y faire face.
jud/jba/phi

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-05-2008 par Françoise Loyenet :
De par leur spécificité, les femmes sont plus enclines à materner, secourir, soutenir des personnes en difficulté. Les hommes, eux, sont davantage axés sur des actions extérieures et c'est à nous, les femmes, de leur ouvrir le coeur, de les aider à exprimer leurs sentiments et leur potentiel de compassion et leur montrer que l'aide à leur compagne est un chemin vers l'amour qu'ils leur portent.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr