Sarkozy annonce une réforme de l'allocation adulte handicapé

Résumé : Nicolas Sarkozy a annoncé mardi une réforme de l'Allocation adulte handicapé (AAH), 'attribuée parfois de manière arbitraire' et 'nadaptée' à ceux qui peuvent travailler, à l'ouverture de la conférence nationale sur le handicap à Paris.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 10 juin 2008 (AFP) -
L'AAH doit devenir, a indiqué le président de la République, "un tremplin pour les personnes handicapées qui peuvent travailler".
"Je souhaite, a-t-il dit, que toute demande de perception de l'AAH soit l'occasion pour la personne concernée de bénéficier d'un examen non plus seulement de ses incapacités, mais aussi de ses capacités, et donc de son employabilité".
La personne reconnue capable de travailler "bénéficiera automatiquement de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé" et aura ainsi accès aux "aides nécessaires à son insertion professionnelle".
Par ailleurs, le chef de l'Etat a annoncé que le barème sera "refondu" et "précisé", pour rendre l'AAH "plus homogène sur le territoire" mais aussi pour mieux distinguer "ceux qui peuvent travailler et ceux qui en sont incapables sans mettre en danger leur santé", ces derniers devant bénéficier "en priorité" de l'allocation.

L'AAH enfin "sera désormais ajustée chaque trimestre, au vu des revenus des trois mois précédents", et non plus "une fois par an et selon les revenus perçus deux années auparavant", un décalage, souligne M. Sarkozy, qui "crée des situations incompréhensibles pour la personne qui peut voir son allocation brutalement réduite, alors même qu'elle vient de perdre son emploi".
M. Sarkozy a par ailleurs demandé aux ministres en charge du handicap, Valérie Létard et Xavier Bertrand, de "poursuivre la concertation" pour que la réforme de l'AAH soit inscrite dans la prochaine loi de finances.

Quelque 810.000 personnes handicapées reçoivent l'AAH (dont le montant maximum est de 628,10 euros). Parmi elles, 270.000 sont reconnus aptes à travailler.
mv/so/dlm
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 13-06-2008 par :
Bonjour,
je suis assistante sociale et je travaille dans le milieu psychiatrique. Beaucoup de patients perçoivent une AAH dans un taux compris entre 50 et 79%. Comment évaluer la capacité de travail d'une personne dont l'état peut être très variable? Les démarches administratives sont compliquées, la déclaration trimestrielle va poser soucis! S'ils s'essayent à travailler, leur budget va en être chamboulé d'un trimestre à l'autre (quand on parle de stabilité chez les personnes souffrant de psychoses...)
Le montant réduit en cas d'hospi de plus de 3 mois changera t'il pour permettre aux personnes de vivre décemment , même à l'hôpital?
Les délais de traitement de dossiers seront ils encore plus longs?L'AAH est à réformer, c'est une évidence, mais Monsieur SARKOZY comprend t'il réellement les tenants et aboutissants du handicap et les personnes qui en souffre?...Réflexion et mise en oeuvre à suivre...

Le 25-06-2008 par CERLES jacques :
C'est bien joli ces réformettes mais il faudrait aussi ajouter à ce que cette Allocation compte pour les points de retraite, et deuxièmement à ce que l'on ne vous la supprime pas une fois la retraite atteinte car bien souvent votre retraite est minime dans mon cas 850€ par moi alors qu'avant je pouvais cumuler retraite et allocation chomage fin de droit soit 1250€ je me suis vu amputé de 700€ ce qui fait beaucoup et dernier point il faut que la CAF reconnaisse et accepte ses erreurs car c'est souvent le cas mais à chaque fois vous êtes accusé. Un cas sur Dijon où malgré 2 courriers de la CRAM cette caiise d'allocation a continué à verser pendant 6 mois cette allocation pour enfin voire qu'elle avait commise une boulette et donc réclame 6 mois de trop perçu.
Améditer sur le pouvoir des CAF
Jacouille

Le 03-09-2008 par claude :
bonjour, oui tout sa c bien jolie mais voyer vous moi et ma copine somme reconnu adultes handicapés ma copine elle touche une pension moi non de+ ont nous refuse des appartement pour la cause que nos revenus sont pas suffisant et aussi ma copine et heberger chez mes parent depuis un ans quelqu'ubn peut me trouver une explication merci

Le 21-12-2009 par antillaise93 :
suite et fin du commentaire
coupe mon allocation, je ne peux rien faire , et dieu seul sait comment cela est dure de vivre avec 681 euro surtout en Guadeloupe ou certaines aides ne sont même pas utilisées aux niveaux de l’handicap et des personnes âgées c’est horrible une enquête mérite d’être faite le plus rapidement que possible « on se demande ou passe cet argent » je pense qu’une seule personne devrait nous représenter au gouvernement et cette personne ne peut être qu’une personne handicapée car elle sera déjà passé par ce que l'on vie et aura de vrai proposition pour le gouvernement.
finalement nous ne sommes pas si prioritaires que cela, j'ai même l'impression d'être de la merde pour le gouvernement c'est pour cela que j'ai décidée que à la fin de mes droits que je ne ferais pas de demande de renouvellement merci et bonne lecture donnez moi votre avis

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches