handicap: mieux accompagner les travailleurs handicapés

Résumé : Le pacte pour l'emploi destiné à développer l'emploi des handicapés, qui a été présenté par le gouvernement dans le cadre de la Conférence nationale sur le handicap, sera centré sur l'accompagnement et un partenariat avec les entreprises.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 10 juin 2008 (AFP) - Aujourd'hui, un million de personnes handicapées bénéficient à leur initiative d'une reconnaissance de leur qualité de travailleur handicapé.

Parmi elles, 270.000 sont allocataires de l'AAH (allocation adulte handicapé), soit un tiers des bénéficiaires de cette prestation, parce qu'elles sont au chômage ou que les revenus du travail ne suffisent pas pour vivre.

En France, le taux d'emploi des personnes handicapées dans les entreprises reste inférieur aux 6% requis par la loi: en 2006, il était de 4,4% dans le privé et 3,5% dans la fonction publique. Selon le nouveau mode de calcul de ce taux, en vigueur depuis cette année, le taux dans le privé est de 2,7%.

Les entreprises sont conviées à développer des accords sur l'emploi des travailleurs handicapés comportant un plan pluriannuel d'embauche et de maintien dans l'emploi, qui sera publié dans leur rapport annuel d'activité.
L'Agefiph (fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) va aider celles qui ont moins de 100 salariés et qui s'engagent dans un plan pluriannuel d'embauche, à rendre leurs locaux accessibles.
Les 27.000 entreprises qui n'emploient aucun handicapé aujourd'hui vont être contactées par l'Agefiph qui les aidera à réaliser au moins une embauche avant la date butoir de 2010, où les sanctions financières vont augmenter.
Une mesure spécifique concerne les personnes sourdes. A leur demande, des centres relais seront créés, expérimentalement en 2008, pour leur permettre d'accéder aux communications téléphoniques.

Les Maisons départementales du handicap (MDPH), de leur côté, devront se mobiliser pour "repérer" les handicapés en capacité de travailler et leur permettre de s'inscrire rapidement dans un parcours d'insertion professionnelle.
La personne handicapée bénéficiera d'une prestation proposée par les MDPH composée d'un bilan professionnel de 40 heures. La limite d'âge est supprimée pour l'accès à l'apprentissage.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-06-2008 par ZLOTYKAMIEN :
J'ai presque 59 ans, suis inscrit à l'ANPE depuis près de 5 ans et ayant une activité de consultant qui me procure 1000€/mois, n'ai aucune aide me permettant de faire face à mes engagements financiers immobiliers antérieurs, et trop jeune pour la retraite: que faire pour retrouver un emploi à mon âge, handicap plus lourd que le physique (80% COTOREP, mais je peux travailler)?

Le 24-06-2008 par casper :
Etant moi meme handicapé mentale léger je fait partie d'un Ateliers Protégé tout en faisant partie de cette structure je suis en détachement dans une entreprise depuis maintenant 10 ans les entreprises prefere de loin prendre des handicapé dans ces structures car cela leurs permet de faire leurs "quotas" sans pour autant les embauché l'avantage aussi pour l'entreprise comme pour l'employé handicapé si il y a moin de travail l'entreprise peut se separé de l'employé mais celuis ci ne se retrouve au chomage car il réintegre directement sa structure personellement je pense que se systeme est bien aussi bien pour l'entreprise que pour l'handicapé bien sur certain dirons ils on cas embaucher directement un handicapé mais en cas de baisse de travail ou de fermeture de l'entreprise que devient l'handicapé? chomage?

Le 24-06-2008 par saiko 33 :
ancien chef e'entreprise sans droit à l'allocation chômage je ne peux pas bénéficier de formations rénumérées j'ai 53 ans et on considère vu mon parcour profesionnel que je suis pas "placable que faire sinon attendre les beaux discourssont bien mais la réalité du terrain est bien différente J'attend des commentaires

Le 25-06-2008 par zazabrick :
La loi est un moyen mais pas un but.J'ai 50 ans,sans assedic, une pension de 640 euros, seule avec mes deux enfants.Je suis autodidacte et fière de l'être = bac +20. Voici mon idée : pourquoi pas ouvrir un lieu à plusieurs, les+50ans ds même situation et désirant travailler avec leurs comptétences et leurs qualités qui ne sont pas reconnues auprès des instances dites spécialisées dans le retour à l'emploi..... A suivre

Le 24-07-2008 par EX@SERVICES :
En 2005, l’année de mes 30 ans,ne trouvant plus d'emploi adapté à mon handicap, après quelques mois de profonds désespoirs, je me suis repris en main et j'ai décidé de créer mon propre emploi ; un emploi que je pourrais tenir de ma chambre si besoin, et en compagnie de nombreux collègues dans la même situation que moi : du télétravail en réseau et visiophonie. Vive les NTIC ! Bonjour EX@SERVICES, le service tant attendu par les employés et les employeurs car nul besoin d’adaptation de poste de travail. Hélas nous ne recevons pas assez de commandes car nous n'avons obtenu des pouvoirs publics que nos factures de prestations soient déductibles que de 10 % de leur obligation légale d'emploi de travailleurs d'handicapés alors que nous sommes tous handicapés et dans l'incapacité de prétendre à un emploi dit ordinaire en entreprise - voir notre site www.exaservices.net nous travaillons en visio ne sommes jamais seuls - plein d'amis dans toute la France !
contact@exa

Le 17-11-2008 par babeth14 :
j'ai 20 ans de métier dans le domaine de la cuisine,j'ai un cap et bep ,j'ai 42 ans
je suis reconnu travailleur handicapée et 20 % de taux ipp par la sécu 500 euros tout les 3 mois ,pour l'instant je suis au chomage ,je n'ai pas eu de reclassement possible au niveau de mon travail ;j'ai été opéré des 2 canaux carpiens (loupé) et tendinites des 2 coudes chroniques
j'ai beau chercher du travail ,je ne trouve rien ; j'ai été au mans a la clinique de la main voir si quelquechose pouvait etre possible ,rien ,se serai pire .
pour l'instant je me contente du chomage mais en mai 2009 ,il y en aura plus ,il y a t'il une solution?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches