Etablissements pour adultes handicapés: capacités en hausse

Résumé : Le nombre de structures pour adultes handicapés a augmenté de 20% entre 2001 et 2006, selon une enquête de la Drees (ministères du Travail et de la Santé) rendue publique en juin dernier.

Par , le 

Réagissez à cet article !


Quelque 1.600 ESAT (établissement et service d'aide par le travail) offrent à un peu plus de 110.000 personnes en situation de handicap la possibilité de travailler de façon encadrée, soit 13.000 places (13%) de plus qu'en 2001.
Environ 3.700 établissements médico-sociaux, où l'hébergement domine, peuvent accueillir près de 120.000 adultes handicapés, soit 20.000 places de plus qu'en 2001 (+19%).
Parmi ces établissements, les "foyers occupationnels" ou foyers de vie, destinés à des personnes ne pouvant pas travailler mais qui ont une certaine autonomie physique ou intellectuelle, ont une capacité d'accueil de 43.400 places.
Les foyers d'hébergement, qui accueillent des travailleurs handicapés en provenance d'ESAT ou d'entreprises adaptés, offrent 37.700 places.
Les foyers d'accueil polyvalents, créés en 2005 et qui offrent internat, activités et prise en charge médicalisée, en proposent 4.100.
Il y a en outre des "maisons d'accueil spécialisées" (MAS), qui hébergent des handicaps lourds (13.400 places, +35%), et enfin les foyers d'accueil médicalisés (19.600 places, +45% ), qui accueillent des adultes handicapés nécessitant une surveillance médicale constante.
Un grand nombre de ces établissements offrent aussi des places en accueil de jour ou en externat.
En tout, et tenant compte du fait que certaines personnes sont à la fois en ESAT et en hébergement, ce sont 200.000 adultes handicapés qui sont accueillis par les établissements médico-sociaux.
La majorité des personnes travaillant en ESAT ne sont pas hébergées en établissement, vivant soit en logement personnel, soit avec leur famille.
Les hommes sont majoritaires aussi bien en ESAT (60%) que dans les structures d'hébergement (56%) et l'âge moyen a augmenté depuis 2001, le vieillissement étant plus important que celui de la population française.
Les personnes accueillies souffrent principalement d'une déficience intellectuelle ou psychique.
Un cinquième des personnes en ESAT fréquente la même structure depuis plus de vingt ans.
   mv/im/df

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr