Agefiph: L'Etat va ponctionner 50 M EUR du budget formation

Résumé : L'association chargée de gérer le fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) s'est élevée vendredi contre une ponction de 50 millions d'euros sur son budget par le gouvernement pour équilibrer les recettes de la loi de Finances

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

LYON, 19 sept 2008 (AFP) -
Ce projet, dont le conseil d'administration de l'Agefiph a pris connaissance jeudi, revient à retirer à la structure 10% de son budget prévisionnel 2008-2010, et pourrait priver 28.000 personnes à mobilité réduite d'une formation qualifiante, a indiqué Tanguy du Chéné, son président, lors d'un point presse à Lyon.
"C'est un coup de colère contre l'Etat qui, parce qu'il n'a plus les moyens de financer la loi de Finances 2009, vient se servir dans notre organisation, parce qu'elle est bien gérée. On est sanctionné pour notre bonne gestion, ça doit être une première", a expliqué M. du Chéné.
"De plus, ce prélèvement vient juste boucher un trou, il ne va pas créer un seul emploi, pas permettre une seule entrée en formation. Avec cet argent, il y a peut-être mieux à faire que de boucher un trou", a-t-il poursuivi.
"C'est d'autant plus grave que cette annonce intervient 6 mois après la signature d'une convention triennale" d'objectifs pour l'insertion et le maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés par Christine Lagarde, ministre de l'Economie, a-t-il ajouté.
La décision de l'Etat a été communiquée à l'Agefiph le jour de la réception des athlètes médaillés aux Jeux Paralympiques de Pékin par le président de la République à l'Elysée. Or, l'Agefiph finance aussi "des formations pour la reconversion des athlètes handisport", a rappelé M. du Chéné.
"Cela fait mal, et nous trouvons inacceptable que lorsque les conditions économiques deviennent plus dures, on fragilise les plus faibles", a-t-il conclu.
Financée par les contributions des entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'emploi de travailleurs handicapés, l'Agefiph est administrée par les partenaires sociaux et les associations de personnes handicapées.
hap/pre/phi

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 23-09-2008 par petitmaron :
bonjour,pourquoi retire de l'argent a l'agefiph(pour les formations)alors que c'est un du a cause de certaine entreprise .que va t-on nous enlever d'autre!!!reagissons!

Le 09-10-2008 par A A :
bonjour
inadmissible la décision de l'état de ponctionner l'argent destiné aux personnes défavorisées, insuffisance de compétences du gouvernement à bien gérer ses budgets

Le 10-10-2008 par Papyrus 33 :
Scandaleux mais que je sache, ce n'est pas la première fois que je sache ! Resterons nous longtemps des pectaeurs ? Ne pouvons-nous pas faire une pétition ?

Le 30-10-2008 par lulu :
Bonjour, je viens de prendre connaissance de ce projet que je trouve pour ma part scandaleux ! d'autant plus que ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer pour le bien être, de qui ? on se le demande ! ça ne va nullement aidé à créer des emplois d'autant plus que notre intégration dans la société est difficile et nous devons chaque jour prouver de quoi nous sommes capables ! Et puis, le sgens se méfiant des associations, que vont-ils faire lrosqu'ils entendront ça ? et les groupes comme celui-ci, combien de temps vont-ils vouloir continuer à se battre si c'est pour qu'on leur prenne toutes leurs ressources ? Lulu

Le 31-10-2008 par philippe klewinski :
je suis outré , le fait de prendre aux plus pauvres c'est tellement facile...
le gouvernement ferait don d'une partie de ses revenus
ce serait bonne chose, pendant la campagne des élections présidentielles, les revenus des élus..votés à l'unanimité, seul lepen en a parlé pendant la campagne....
de qui se moque t on

si le pays n'a plus d'argent, il faut écrêté les plus riches et non les plus pauvres, lorsque l'on voit qu e les personnes qui devraient payer l'isf, sont parfois exonérées d'impôts, il y a de quoi rire, ou plutôt pleurer devant tant d'injustice... bien sincèrement...pk

Le 14-11-2008 par J L 74200 :
Combien de sénateurs handicapés moteur? ( bon du cerveau certains le sont)Pourquoi ne seraient ils pas soumis , à vie comme leur retraite , au même régime que les entreprises et leurs travailleurs .Quid de l'ensemble des administrations et des fonctionnaires , mais pas sur le nombre global mais par échelon de qualification . NE REVONS PAS ET RESTONS ZEN

Le 28-10-2009 par fp :
les droits du citoyen deviennent privileges,que dire des miliers de dossiers de formations cif refusé pour manque de budget alors que le tresor fait main basse sur les fonds restant en fin d année plutot que de les laisser pour la suivante.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches