2 à 10ans ferme pour tortures,viol d'une personne handicapée

Résumé : Quatre hommes et une femme accusés d'avoir séquestré, torturé à plusieurs reprises et, pour deux d'entre eux, violé une personne handicapée, en juillet 2006, ont été condamnés lundi à des peines de deux à dix ans de prison ferme par les assi

Par , le 

Réagissez à cet article !

GRENOBLE, 23 mars 2009 (AFP) -

Après plus de six heures de délibération, la cour a globalement suivi l'avocat général, qui avait requis vendredi des peines de cinq à neuf ans de prison à l'encontre des cinq accusés.
L'ex maîtresse de la victime, âgée de 38 ans, qui avait organisé son enlèvement en l'attirant dans un guet-apens dans la banlieue grenobloise où elle l'avait sodomisé avec un coaccusé, a écopé de la peine la plus lourde: dix ans de prison.
L'avocat général avait requis à son encontre 8 à 9 ans de prison.
Plaidant "la solitude, la violence et l'exclusion" endurée toute sa vie par la femme, au point de "forger sa personnalité", son avocat, Me Leonardo Castro-Gonzalez avait sollicité la clémence de la cour et une peine avec sursis.

Agé de 26 ans, l'accusé qui avait participé au viol, a écopé pour sa part de 6 ans de prison.

Les trois autres, âgés de 21 à 50 ans, ont été condamnés à cinq ans de prison, dont trois ans avec sursis pour l'un d'eux. Ils ont été reconnus coupables d'avoir infligé à leur victime, souffrant d'épilepsie, de nombreux sévices, la frappant à coups de ceinturon et de bâton, ou en lui brûlant le corps avec une cigarette.
La personne handicapée a expliqué aux enquêteurs comment il avait été conduit et menotté par trois personnes au domicile d'un des accusés, où il avait subi des sévices pendant trois jours.
Au cours de la dernière journée de calvaire, deux des accusés avaient en outre contraint leur "souffre-douleur" à se rendre chez ses parents pour y dérober des bijoux et 300 euros.
Ces derniers avaient alors porté plainte auprès de la police.
L'enquête a révélé que la victime, terrorisée par ses agresseurs et n'osant porter plainte, avait déjà été séquestrée à deux reprises et subi des sévices le mois précédant l'enlèvement.

est-nd/DS

 

 

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr