Un monde féerique réservé aux personnes handicapés

Résumé : A l'arrière du stade de l'Ajax d'Amsterdam se cache un monde féerique, aux peluches animées et aux mobiles multicolores : 'de Belevenis

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

AMSTERDAM, 25 avr 2009 (AFP) -
"S'amuser ne doit pas être un privilège réservé aux personnes en bonne santé", affirme le chef du projet, Sijmen de Hoogh. "Les parcs d'attractions classiques ne sont pas adaptés aux personnes handicapées lourds", explique-t-il à l'AFP.

Hussein et Youssef rient aux éclats. Les deux adolescents jumeaux parcourent à quatre pattes, une à une, les huit salles thématiques de "de Belevenis" (aventure ou expérience en néerlandais), sous un chapiteau de 1.600 mètres carrés.

Ils jouent avec des ballons mous fixés au mur qui sifflent quand on les écrase et un bébé phoque en peluche qui remue la tête sous leurs caresses, pendant qu'un bénévole veille sur eux.

Dans le palais d'Ali Baba, un lit électrique de massage attend le visiteur sous un baldaquin. Dans les profondeurs marines, les branches d'une étoile de mer géante s'agitent et dans la jungle, une banane en peluche fait office de chaise à bascule.

Le parc, inauguré samedi et qui a coûté 500.000 euros, accueille aussi des personnes âgées séniles : leurs souvenirs peuvent être ravivés par un vieux moulin à café par exemple.
"Toutes les activités sont essentiellement dirigées sur la vue, le toucher, l'ouïe et l'odorat, des sens très proches de la perception primaire que les personnes handicapées ont des choses", explique Sijmen de Hoogh en se frayant un chemin parmi des dizaines de boules de plastique rouges et jaunes suspendues.

Plus loin, une maisonnette aux murs recouverts de bonbons attend le passage des gourmands. Ils les arracheront pour n'en faire qu'une bouchée tandis qu'un grand lit, rose comme dans les contes de fées, s'offre à ceux qui sont tentés par un massage.
"C'est un endroit spécial, c'est très différent de la vie quotidienne au centre d'accueil de jour où le travail est accaparant", explique une accompagnatrice, Annika Theunissen.

Le parc de loisirs, qui accueille chaque jour, sur réservation, jusqu'à trente visiteurs avec leurs accompagnateurs, entamera fin mai une tournée aux Pays-Bas. "Nous voulons aller au plus près des gens car les personnes handicapées se déplacent difficilement", souligne Sijmen de Hoogh.

Chaque jour, des bénévoles, salariés des entreprises ou membres des fondations privées qui financent "de Belevenis" viennent aider la douzaine de salariés à plein temps qui encadrent les handicapés.

"C'est bien d'aider les autres et de ne pas rester centrés sur notre travail uniquement", dit Claudia van den Brink, employée de banque. "On sent qu'ils apprécient, même si leur visage ne s'éclaire parfois qu'un bref instant".
mpa/mlm/mpd

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-04-2009 par Jeanne 84 :
Assez partagée à la lecture de cet article, entre "bienvenue chez les bisounours" et "mais de qui parle t'on quand on dit les Zandicapés ??" Je n'ose imaginer le ressenti de certaines personnes privées de communication par exemple, à qui on imposerait une sortie "peluche" en s'étonnant de n'apercevoir qu'un bref élair de ... plaisir ??

Le 26-04-2009 par Walter SALENS :
Allez sur google, tapez "De Belevenis" et vs comprendrez mieux à quel public ce parc est destiné. Je le ferai demain en lecture plus élargie.
Walter

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches