Auxiliaire de vie scolaire:Létard promet un suivi individuel

Résumé : La secrétaire d'Etat à la Solidarité, Valérie Létard, a promis à l'Assemblée un 'suivi individuel' à chaque auxiliaire de vie scolaire (AVS, qui aident les enfants handicapés à l'école) en fin de contrat mais elle a écarté leur pérennis

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 2 juin 2009 (AFP) - "Le gouvernement s'engage à assurer un suivi individuel de chaque AVS en fin de contrat d'ici fin juin", a déclaré Mme Létard lors d'une évaluation de la loi handicap du 11 février 2005.
Les AVS pourront faire valoir leur expérience dans le médico-social, la petite enfance ou les métiers de l'éducation nationale, a-t-elle indiqué.
Mme Létard a estimé que "pérenniser les AVS au sein de l'éducation nationale ne permettrait pas de répondre" au défi de la scolarisation des enfants handicapé.
D'après Mme Létard, 1.000 AVS et 4.000 contrats aidés faisant fonction d'AVS-I arrivent en fin de contrat en juin. Les AVS ont des contrats à durée déterminée.
Une pétition pour l'ouverture de discussion sur la professionnalisation des AVS avait recueilli 10.000 signatures, avait déclaré en septembre à la presse des organisations syndicales et d'AVS. Ils étaient estimés à 22.000 au total.
"170.000 enfants handicapés sont aujourd'hui scolarisés à l'école ordinaire. C'est 30% de plus qu'en 2005. C'est un des grands acquis de la loi du 11 février 2005", a estimé Mme Létard.
Elle répondait à une question sur les AVS de la députée UMP Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées lors du vote de la loi en février 2005.
Le précédent président Jacques Chirac avait fait du handicap l'un de ses trois grands chantiers.

st/ei

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-06-2009 par Crépuscule :
C'est vrai, on peut bien dire que ça ne marche pas... Quant tous les 2 ans, ou tous les ans, ça change d'AVS pour les enfants en situation de handicap... Et qu'il faut recommencer à 0 à chaque fois !

Preuve est ce que le gouvernement veut bien en faire penser... et ne veut pas scolariser donc à l'école de la République donc... mais toujours ailleurs aux prix de journée d'hospitalisation... ce qui ne scolarise d'ailleurs aucunement...

Le 23-06-2009 par nini94 :
Si la présence des AVS ne permet pas de répondre au défi de la scolarisation des enfants handicapés, je ne vois pas ce qui pourrait y arriver. Ne pas pérenniser les AVS est vraiment stupide!! On dit que les enfants handicapés ont besoin de stabilité; chose qu'ils n'ont pas si on leur présente une nouvelle personne à chaque rentrée scolaire!!

Les personnes du gouvernement sont ils conscients que les enfants handicapés s'attachent beaucoup plus aux personnes qui s'occupent d'eux que les autres enfants?

Quant aux AVS, comment faire valoir notre expérience par une VAE quand on sait qu'il faut avoir travaillé 3 ans pour pouvoir y prétendre,alors qu'un contrat d'AVS ne peut pas durer plus de 2 ans!!!

Le 24-06-2009 par g.maguelonne :
Je connais une avs qui réussit tres bien aupres d'un enfant handicapé. Que deviendra cet enfant quand il aura perdu son soutie?Il est pourtant evident que les avs qui reussissent bien sont indispensables pour une scolarisation reussie d'un enfant handicape et que la seule solution humainement acceptable est la titularisation et la formation de ces personnels,et que ce sont uniquement de mauvais choix financiers qui empêchent cette seule solution valable.

Le 29-06-2009 par sam21 :
Ma fille a ete emploi jeune aupres d'enfants en situation de handicap durant 6 annees puis AVS. son contrat se termine en mars 2009. Depuis quelques annees elle a 1 enfant autiste et 1 enfant atteinte d une maladie orpheline. comment imaginer le bouleversement dans la vie de ces enfants dont le seul repère est la personne qui passe du temps avec eux. 12 annees de cdd et d'affection partagee pour en arriver là!!!!

Le 30-06-2009 par Salomon :
Ma femme est AVSI auprès d'un enfant autiste, notre enfant est autiste.Elle s'est consacrée à ce travail par amour des enfants handicapés pour un salaire 536 € mensuels.Qui a dit que fonctionnaires et assimilés sont des privilégiés?L'enfant dont elle s'est occupée pendant 2 ans était muet et agressif.Il est entré dans l'apprentissage de la lecture, se conduit quasi normalement, et parle, mal certes, mais il parle.Elle a aidé l'institutrice a pouvoir s'occuper normalement des autres élèves.La directrice au vu des résultats lui a confié d'autres enfants des classes CLIS.La famille de l'enfant qu'elle assiste en ont pleuré de joie.Avec notre fils de 7 ans elle a acquis l'expérience nécessaire.
Le GRETA a évaluer son travail. Il en a conclu qu'elle pourrait être Monitrice Educatrice Spécialisée,donc reconnu sa compétence.Résultat?On va la virer après l'avoir honteusement exploitée pour un salaire de misère !

Le 30-06-2009 par Salomon :
La famille de l'enfant que mafemme AVSI assiste en ont pleuré de joie.Avec notre fils de 7 ans elle a acquis l'expérience nécessaire.
Le GRETA a évaluer son travail. Il en a conclu qu'elle pourrait être Monitrice Educatrice Spécialisée,donc reconnu sa compétence.Résultat?On va la virer après l'avoir honteusement exploitée pour un salaire de misère ! Quel est ce pays qui n'aime ni enfants ni handicapés?J'ai honte.Un peu d'humanité au lieu de calculs bassement comptables qui ne tiennent pas compte du service rendu à la nation et de l'honneur de servir réellement au mieux-être des gens.Que va-t-elle dire aux parents auxquels elle a fait accepter le handicap, à l'enfant qui la considère comme son éducatrice, sa 2de maman, sa camarade de jeux et celle qui sévit quand c'est indispensable?Est-ce que la minable comptabilité des services publics va prendre en compte le désespoir des parents et la souffrance de l'enfant ?

Le 10-07-2009 par framboiz :
Je suis AVS dans 1 ClIS et me passionnec pour ce " métier"; car c'est bien évidement ce qu'il devrait être...je recherche 1 pétition à signer pour la pérrennisation du métier que j'ai vu circuler sur le Net ..l'Unaisse peut-être..,

Le 17-07-2009 par cathy :
mon fils est autiste, il n'est pas capable de s'attribuer les consignes collectives, d'entreprendre et de terminer seul uune activité, s'il n'avait pas d'avs à ses côtés, sa scolarisation serait un échec et cela remettrait surement en cause son avenir au sein de nore société

Le 09-12-2011 par dany :
Ne devenez jamais AVS. Car en sortant de ce contrat précaire ou on vous promet mont et merveille, vous valisez un nouvel handicap: vous et l'enfant dont vous aviez une part de responsabilité.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr