Un plan de 35 millions d'euros pour les handicaps rares

Résumé : La secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, Nadine Morano, a annoncé vendredi un 'schéma pour les handicaps rares' doté de 35 millions d'euros pour la période 2009-2013, lors d'un déplacement à Nancy.

Par , le 

Réagissez à cet article !

NANCY, 23 oct 2009 (AFP) - "300 places en établissement spécifiquement dédiées aux handicaps rares seront créées", a précisé la secrétaire d'Etat qui a chiffré ce projet, principale mesure du plan, à 27 millions d'euros.
Le "schéma" prévoit également la création de relais interrégionaux, "sur cinq à sept grandes régions".
Deux nouveaux "centres ressources", dédiés à des handicaps spécifiques et lourds, seront créés d'ici 2012, l'un pour l'épilepsie sévère, l'autre pour les troubles sévères du comportement, a poursuivi Nadine Morano.
En France, il existe déjà trois de ces centres, dont un à Poitiers consacré aux aveugles-sourds, "dont les missions seront renforcées", a-t-elle dit.
Une étude qualitative "pour améliorer la connaissance des personnes avec un handicap rare sur leur parcours de vie" sera enfin lancée par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), dans une démarche de centralisation et de diffusion de l'information, a précisé la secrétaire d'Etat.
pa/tj/phi

 « Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr