Travailleurs handicapés : on est encore loin du quota légal

Résumé : Les entreprises étaient encore loin du quota légal de 6% de salariés handicapés en 2007, avec un taux inférieur à 3%, selon une étude du ministère du Travail (Dares) parue jeudi.

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 29 oct 2009 (AFP) - Dans la Fonction publique, le taux de travailleurs handicapés était de 4,4% selon le ministre Eric Woerth, avec 195.000 personnes au 1er janvier 2008. Le taux est de 4,1% dans le Fonction publique d'Etat, de 4,7% dans la Fonction publique hospitalière et de 4,6% dans la Fonction publique territoriale, selon l'Agefiph (fonds d'insertion professionnelle des personnes handicapées).
Dans les entreprises, "en 2007, 262.700 travailleurs handicapés ont été employés dans les 126.200 établissements de 20 salariés ou plus du secteur privé assujettis à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés (OETH)", selon cette étude publiée à quinze jours de la semaine pour l'emploi des handicapés.
Ramené au nombre total de salariés de ces entreprises, le taux de salariés handicapés était de 2,8%.
Calculé en équivalents temps-plein (ETP), le taux de salariés handicapés atteignait 2,4% contre 2,3% en 2006, ajoute la Dares.
En 2006, 233.200 personnes handicapées étaient employées par 122.800 entreprises. Le nombre de bénéficiaires a donc augmenté de 12% entre 2006 et 2007, "en raison d'un processus d'adaptation à la nouvelle loi et d'une conjoncture favorable" à l'emploi.
En effet, l'année 2006 a été la première année d'application de la loi de 2005 qui modifie le mode de calcul de l'obligation d'emploi. "Les établissements nouvellement concernés et ceux qui ont vu leur obligation s'accroître ont dû s'adapter", selon la Dares.
Sans doute pour la même raison, le nombre d'entreprises qui payent une contribution à l'Agefiph car elles n'emploient aucun handicapé a baissé de 7 points pour atteindre 28%, relève cette étude.
7% des entreprises ont signé un accord spécifique à l'emploi des personnes handicapées les dispensant d'une contribution.
D'autre part, la part d'intérimaires chez les travailleurs handicapés embauchés en 2007 est beaucoup plus élevée que celle de l'ensemble des travailleurs handicapés: 35% contre 4%.
En revanche, s'ils sont davantage recrutés en CDD que l'ensemble des handicapés déjà en poste (12% contre 3%), ceux embauchés en 2007 sont moins souvent en CDD que les autres salariés embauchés dans l'année (25%).
Lorsqu'ils sont en CDI, les handicapés embauchés en 2007 sont plus souvent à temps partiel que l'ensemble des salariés embauchés la même année. 25% des hommes et 54% des femmes handicapés recrutés le sont à temps partiel contre respectivement 9% et 31% parmi les salariés en général.
Plus de la moitié des salariés handicapés (54 %) d'entre eux appartiennent à la catégorie des ouvriers, alors que cette dernière ne représente qu'un tiers dans l'ensemble des salariés.
jc/vdr/ct

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ». 

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches