23e Téléthon : une baisse relative des promesses de dons.

Résumé : Le 23e Téléthon, marathon caritatif lancé vendredi dans un contexte de crise et de polémique, a subi au final une baisse relative des promesses de dons qui n'a pas pour autant gâché cette grande fête populaire, selon l'AFM.

Par , le 

Réagissez à cet article !


PARIS, 6 déc 2009 (AFP) - Dimanche à 01h00, au terme de 30 heures de direct sur la télévision publique, le Téléthon recueillait 90.107.555 d'euros de promesses de dons, soit 5 millions de moins que l'édition 2008 qui affichait 95.200.125 d'euros au compteur.
La présidente de l'AFM, association organisatrice du Téléthon, Laurence Tiennot-Herment, a exprimé à l'AFP sa "grande satisfaction" malgré la baisse des promesses et a rappelé que c'était "une aventure humaine exceptionnelle qui a mobilisé toute la France". "Les donateurs ont quand même été au rendez-vous", a-t-elle dit.
Chaque année, 5 millions de personnes participent aux manifestations dans la rue autour de cet événement télévisé.
"Pour moi, c'est l'occasion de donner un coup de main. Il faut faire un don, quelle que soit l'importance du don. Etre une petite goutte d'eau de plus", a témoigné le chanteur Benabar samedi soir à l'écran.
Sur le plateau, le jeune Ewann, costumé en magicien dans sa chaise roulante, regardait émerveillé les tours de magie réalisés en son honneur par trente prestidigitateurs.
"Les enfants attendent cet argent. Ils savent que de cet argent dépend leur vie", commentait samedi soir sur France 2, Daniel Auteuil, parrain du Téléthon.
Bien avant que le comédien, entouré des petits ambassadeurs du Téléthon 2009, Céleste (7 ans) et Léandre (10 ans), ne donne le coup d'envoi de ce téléthon au profit des maladies rares, la polémique avait troublé la fête.
L'homme d'affaires Pierre Bergé, président du Sidaction, a accusé il y a deux semaines le Téléthon de "parasiter la générosité des Français".
Pour la présidente de l'AFM, "Bergé a voulu casser le Téléthon" par une polémique "sciemment organisée".
La crise économique actuelle et "les difficultés que rencontrent les Français" ont eu "un impact négatif sur une partie des donateurs potentiels", a-t-elle aussi estimé.
"C'est l'année où on a des résultats formidables, en thérapies génique et cellulaire qui ouvrent la voie pas seulement pour des maladies rares mais aussi des maladies bien plus fréquentes".
Elle cite ainsi les travaux du professeur Marc Peschanski (Institut I-Stem,
Evry) ayant permis de recréer de la peau à partir de cellules souches et qui pourront déboucher sur le traitement des grands brûlés. Ou ceux de Nicolas Lévy à Marseille concernant des enfants atteints de progeria (maladie très rare cause de vieillissement accéléré) qui pourraient contribuer à terme à combattre certains effets indésirables des trithérapies anti-sida.
Autre exemple, la recherche et les essais sur la rétinite pigmentaire "plus tard applicables à la DMLA", atteinte visuelle qui concerne un grand nombre de gens.
De son côté, Pierre Bergé, acceptant "ses responsabilités", avait indiqué dès vendredi sur Radio Classique qu'il voulait "bien être désigné comme responsable" d'une baisse des dons.
Les dons peuvent encore être faits jusqu'à vendredi par téléphone en composant le 36 37 ou en ligne www.telethon.fr ) ou par mobile (m.telethon.fr)
L'AFM a collecté 122,8 millions d'euros en 2008, dont 104,9 grâce au Téléthon.
BC-pcm/bg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr