Handicap & Humour: Une polémique?

Résumé : Les humoristes d''Action discrète' mettent en rogne politiques et associations

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 17 fév 2010 (AFP) - Le CSA a décidé de demander des explications à Canal+ sur son émission satirique "Action discrète" dont les humoristes Canal+ ne s'interdisent ni propos outranciers ni impostures diverses, au grand dam des politiques et de certaines associations.

Dernière péripétie, les cinq comédiens d'"Action discrète" se sont transformés en militants du président de la région Languedoc-Roussillon Georges Frêche, utilisant largement un style "frêchien" émaillé de dérapages verbaux.

Résultat: le Collectif contre l'Homophobie et la Lesbian and Gay Pride de Montpellier a porté plainte après la diffusion de l'émission samedi. De son côté, l'avocat de M. Frêche, dénonçant une campagne calomnieuse" contre son client, a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Et l'Unapei, fédération d'associations de défense des personnes handicapées mentales, a demandé des excuses publiques à la chaîne, se réservant le droit d'engager des poursuites.

"Les comédiens d'+Action discrète+ ne font que s'inspirer de la violence de leurs sujets", explique à l'AFP Yves Le Rolland, producteur de l'émission baptisée "Radio Plus" à ses débuts en 2005, et "Action discrète" depuis 2006.

Le cocktail est toujours le même: des sketchs et des caméras cachées et cinq comédiens aux talents multiples, sachant danser et chanter, qui poussent la parodie au paroxysme. "On cible essentiellement notre travail sur la fiction confrontée à la réalité", explique le producteur.
"Il est évident qu'on ne peut pas nous reprocher de souscrire aux propos injurieux qu'on est en train de dénoncer", insiste Yves le Rolland pour qui "il y a une certaine mauvaise foi à considérer" que ses comédiens "véhiculent des propos antisémites, racistes ou homophobes".

En octobre dernier, l'équipe d'"Action discrète" s'était rendue dans le campement de fortune des migrants en situation irrégulière de Calais. Déguisés en fonctionnaires, ils avaient proposé à des particuliers d'adopter des sans-papiers "comme animaux de compagnie".
Ce fait d'arme avait aussitôt suscité la colère du ministre de l'Immigration Eric Besson dénonçant "une grave dérive médiatique". L'équipe de l'émission avait été interpellée et le préfet du Pas-de-Calais avait déposé plainte. Celle-ci avait été classée par la suite.

Il n'est pas rare qu'Yves Le Rolland se rende au commissariat pour récupérer ses comédiens. "Ils sont souvent embarqués, reconnaît-il, car ils jouent les gens excessifs puisqu'on est dans la caricature".
"En général, nous sommes toujours très bien traités par la police et nous avons plutôt une bonne cote auprès d'elle. A Montpellier, les policiers avaient reconnu les comédiens et ont même demandé de faire des photos avec eux", raconte-t-il.

Une enquête préliminaire a été ouverte et confiée au SRPJ de Montpellier.
Pour l'instant, "on entend les plaignants et on recueille les témoignages des personnes" qui apparaissent dans le sketch, a indiqué mercredi le procureur de la République, Brice Robin. La convocation des auteurs pourrait intervenir dans un deuxième temps.
Mdf/bp/ct
Marie-Dominique FOLLAIN

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-03-2010 par chalude :
Si l'humour devient délit, le délit tourne au délire, le délire saisit la société et la société tombe en déliquescence...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches