Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Election régionale et candidat en situation de handicap

Résumé : Damien Abad, unique tête de liste handicapé mais homme politique avant tout.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

LYON, 11 mars 2010 (AFP) - L'eurodéputé centriste Damien Abad, 29 ans, est le seul candidat handicapé tête de liste pour les régionales, mais il s'interdit de faire de sa maladie "la raison d'être" de son engagement.
"Mon handicap, j'en ai fait une force qui m'a appris à me dépasser. Ce n'est pas parce que vous êtes une personne handicapée que vous ne pouvez pas représenter les autres", dit avec assurance celui auquel l'UMP-Nouveau Centre (NC) a confié la direction de sa liste dans l'Ain.

Depuis deux mois, ce Nîmois d'origine enchaîne "sans relâche" réunions publiques et tractages sur les marchés, où sa démarche claudicante suscite regards discrets et sourires polis chez les passants, vite gagnés par son enthousiasme.

"Le message que je veux faire passer, c'est que c'est possible! Il faut se montrer, avoir des choses à revendiquer. Mais mon handicap n'est pas la raison d'être de mon engagement", souligne celui qui souffre d'arthrogrypose, une maladie orpheline qui déforme les articulations.

"Mon premier combat, c'était d'être scolarisé dans une école 'normale' avec les autres", se souvient-t-il avec amertume, évoquant son inscription refusée à l'école maternelle du village du Gard où il a grandi.
"Accepté" à Vauvert, commune voisine dont il devient conseiller municipal en 2008, il se bat pour "être le meilleur" à l'école et en sport.

Entre parties de football et courses de karting, il découvre sa vocation politique, "marqué" par le débat télévisuel Le Pen-Tapie lors des Européennes de 1989.
"C'était une vraie joute oratoire", dit-il. "Aujourd'hui, les débats sont lisses, minutés, on tombe facilement dans l'opération de communication".

Après un Master à Sciences-Po Paris, il adhère à l'UDF, où "le pragmatisme prend le pas sur l'idéologie" et devient chargé de groupe à l'Assemblée nationale sur les questions fiscales et budgétaires.
Déçu par le "manque de leadership" du président du MoDem, François Bayrou, qu'il a néanmoins soutenu pour la présidentielle de 2007, il rejoint le NC.

A l'Assemblée, Damien Abad est effaré de découvrir que "rien n'est pensé en termes d'accessibilité": "absence de rampes ou d'ascenseurs adaptés" pour les personnes en fauteuil roulant.
"Le gros défaut, c'est de parler du handicap uniquement quand on fait des lois sur le handicap, qui doit être pensé de manière globale", déplore-t-il.

Néanmoins, les choses "commencent aujourd'hui à changer".
"Ce qui est une singularité en France est commun dans d'autres pays. A Bruxelles, on est une bonne dizaine d'eurodéputés handicapés", renchérit Damien Abad, élu en juin et devenu l'un des benjamins au Parlement européen.

La discrimination positive? L'eurodéputé l'accepte, mais "à petite dose, s'il y a les compétences derrière".

Comme lui, une poignée de personnes handicapées sont candidates aux Régionales comme le quadruple
médaillé paralympique de natation, David Smétanine, sur la liste socialiste en Isère, mais elles sont en grande majorité en position non éligibles.

"Si certaines sont élues, l'erreur serait de les nommer à une délégation au handicap, ce qui créerait du communautarisme", commente le président de l'Apajh (Association pour adultes et jeunes handicapés), Jean-Louis Garcia.
dfa/dth/cgd/DS
Daniel ABELOUS

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-03-2010 par Fontaine jean-louis :
Juste un commentaire pour préciser que Damien Abad n'est pas le seul tête de liste handicapé. Moi-même, je suis tête de liste de "l'Alliance écologiste indépendante" dans les Yvelines (78) en région Île de France. Je tenais simplement à apporter ce rectificatif. Je suis déçu que nous ne soyons que deux à être à cette place.

Le 14-03-2010 par ECHINARD ROBERT :
Mon fils 25 ans "Lookeed Syndrom" suite accident, et moi, avons voter pour vous.
Esperons handicap plus facile à vivre.

Le 15-03-2010 par Walter SALENS :
A JL Fontaine: deux seulement, cela se comprend aisément. Handicap+compétences+temps libre + aisance économique +militantisme concret... Un tout pas donné à tout le monde.JL Garcia, en fin d'article, met aussi le doigt sur une possible erreur.
Il a raison, concernant G.Montagné. J'attends toujours une action ou décision imposée de sa part à son parti et/ou le gouvernement.
Bon courage aux deux "isolés".
Walter 95

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches