Handicap et pauvreté : la France se mobilise le 27 mars !

Résumé : Le 27 mars 2010, le collectif 'Ni pauvre ni soumis' appelle à manifester dans 18 villes françaises pour réclamer un revenu minimum décent pour les personnes malades ou handicapées. Le point avec Jean-Marie Barbier, président de l'APF.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Handicap.fr : Quel sera votre slogan lors de la manifestation nationale du 27 mars prochain ?
Jean-Marie Barbier
: « Stop à la précarité ! Oui à la solidarité et à un revenu d'existence ! » C'est la deuxième édition de cet évènement, deux ans après le grand défilé de mars 2008. C'est comme fêter un anniversaire, même si entre les deux le sujet n'a pas beaucoup évolué.

H
: Qu'est-ce qui avait incité à la création de ce collectif en 2008 et à votre premier rassemblement ?

JMB
: Le président de la République était en train de ne pas tenir ses promesses ! Il avait promis 25 % d'augmentation de l'AAH (Allocation adulte handicapé) en 5 ans mais rien en 2007, 1% prévu en 2008. Quand vous avez 1% en 18 mois, vous avez toutes les chances de ne pas arriver à l'objectif fixé. Et puis il y avait un antécédent avec monsieur Chirac qui avait promis une baisse de l'impôt sur le revenu de 30 % qu'on n'a jamais vue. Alors disons que ce collectif, composé par 94 associations , a été mis en place pour maintenir une certaine vigilance et surtout réclamer un revenu d'existence équivalent au SMIC.

H
: Les actions de ce regroupement semblent avoir été efficaces, puisqu'au final, l'allocation AAH obtiendra bien ces 25 % d'augmentation ?
JMB : Oui, si l'effort est maintenu encore sur les deux prochains budgets ! Mais nous imaginons que le président osera tenir cette promesse et nous osons dire que notre collectif l'y aura beaucoup aidé !

H
: Alors pourquoi continuer à manifester ?

JMB
: Parce qu'avec 682 € par mois, ils sont 800 000 à vivre en dessous du seuil de pauvreté fixé à 909 € en 2010. Parce que cette augmentation ne s'applique pas au complément pour la vie autonome, et que, donc, les ressources de ceux qui en ont le plus besoin n'augmenteront pas de 25%. Parce l'AAH est calculée en fonction des revenus de votre conjoint et peut parfois être réduite à néant. Très concrètement, la personne handicapée vit à sa charge. Et c'est humainement intolérable !

H
: Sur quels autres points militez-vous ?

JMB
: Sur le système de santé en général que le gouvernement est en train de détricoter, à travers l'application de la franchise médicale, du déremboursement de certains médicaments ou de la hausse du forfait hospitalier fixé à 18 euros par jour pour être nourri et blanchi. Autant nous demander d'aller à l'hôpital avec nos sacs de couchage. Quant à la franchise médicale, elle n'est pas appliquée aux enfants sous prétexte qu'ils sont plus souvent malades et que cette mesure aurait fait hurler des millions de Français. Mais les personnes handicapées ne font-elles pas partie d'une population encore plus fragile ? Simplement, nous aurions été nettement moins nombreux à hurler... J'ai posé la question à madame Bachelot mais j'attends toujours sla réponse.

H
: 35 000 manifestants à Paris en 2008, vous en espérez autant cette année ?

JMB
: Franchement, 35 000 personnes en situation de handicap, c'était un record planétaire. Les manifestants venaient de toute la France. Nous avions mis en place des moyens démesurés pour que cet évènement soit un succès. Nous avons affrété 5 avions, 13 trains et 700 cars et minibus et loué des dizaines de toilettes adaptées ! Mais, comme une telle logistique coûte cher, nous avons décidé, cette année, d'aller au plus près des gens. Nous espérons au moins 1000 manifestants par ville.

H
: Pourquoi avoir choisi le jaune et le noir pour votre collectif ?

JMB
: Il n'y a pas de symbolique particulière. L'idée, c'était de se démarquer des partis politiques, et personne n'utilise le jaune. Et puis, l'avantage, c'est qu'on nous repère facilement. Lors des grandes manifestations sociales de janvier 2009, qui ont mobilisé trois millions de Français, nous étions très visibles au milieu du cortège de « valides », bien accueillis et protégés. Nous avons distribué 20 000 autocollants que tous ont fini pas arborer fièrement. Preuve que notre combat ne concerne pas seulement les personnes handicapées. Et si le noir frappe l'imaginaire et renvoie à la colère, tant mieux ! N'avons-- nous pas décrété que 2009 avait été « L'année noire du handicap » car elle s'est terminée de façon catastrophique avec des principes qui laminent la loi de 2005 ?

H
: Quel bilan tirez-vous des 2 ans d'existence du collectif « Ni pauvre ni soumis » ?

JMB
: Vous savez, ce collectif, c'est du jamais vu. Nous n'avions jamais organisé de manifestations qui rassemblent plus de 8 ou 9 associations. C'est vraiment une logistique démentielle, surtout pour nos adhérents handicapés physiques. Le coût d'un manifestant varie vraiment selon son handicap. Alors, au risque de tirer un peu la couverture à nous, lorsque je vois le travail engagé par l'APF, nous pouvons en être fiers.

H
: La fédération des Apajh vient de saisir la Halde pour « Discrimination d'Etat », que pensez-vous de cette action ?

JMB
: Ce n'est pas dans les habitudes de l'APF car nous privilégions le dialogue. Mais cette démarche est néanmoins très singulière et on ne peut pas dire, sur le fond, que l'Apajh ait tort. Nous suivrons donc avec intérêt les suites données à cette affaire.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-03-2010 par Guy PATIN :
Nous sommes nombreux à vivre sous le seuil de pauvreté en étant handicapé. Je vis avec une somme de 622euros/mensuel sur le trimeste.Les deux premiers mois j'ai 500
euros le 3ème j'ai 866
euros la gestion mensuel
est très difficile.
Comment peus-t'on être
citoyen avec ce montant
En janvier 2001 j'avais
un revenu de 2300 euros/mois
Je serais présent lors des manifs sur LILLE
Guy PATIN

Le 16-03-2010 par joce :
mon fils de 42 ans est paraplégique et avec les revenus indiqués, habitant la martinique nous ne serons pas a la manfif, mais comment se procurer les autocollants?

Le 16-03-2010 par Nadine :
Vous parlez des personnes qui percoivent l'AHH mais rien sur ceux qui comme moi touchent une pension d'invalidité de 650.88 euros par mois (pension + FSI)??? Je suis en invalidité catégorie 2 donc ne pouvant travailler. Nous touchons moins que les beneficiaires de l'AHH !Pourquoi ?? Cela fait 7 ans que je vis non je devrais dire je survis avec ma pension !!! Je ne vois jamais personne parler de notre cause !! Sommes nous les oublies ??De plus Nous avons beaucoup moins d'avantage que ceux qui beneficient de l'AHH !! Je trouve cela injuste car déjà mon handicap et la douleur sont mon lot quotidien mais en plus je dois survivre avec comme vous le dites un revenu en dessous du seuil de pauvreté !! Helas je ne pourrais défiler le 27 mars vu mes soucis mais j'aimerais que l'on ne nous oublient pas ce jour là !!! Merci de m'avoir lu .

Le 17-03-2010 par cely :
pour tout article qui sort afin de parler d'augmenteation de pension invalidité, il se réfère uniquement a l'AAH, que devenons nous ceux qui avont une pension handicap. 3eme cat. mais perçue de la sécurité sociale.
pourquoi toujours nous oublier?


Le 17-03-2010 par André :
Il est inadmissible que les personnes handicapé travaillant en ESAT (Ex CAT) ne touchent pas le Smic. En effet, cette activité n'est pas considérée comme salariée.
Au niveau des entreprises adaptées, il y a du stress aussi et de la pression. Les travailleurs ne sont pas forcément bien traités.

Le 17-03-2010 par memmee :
André,
je rebondi sur votre message,je suis déléguée du personnel dans une entreprise adaptée aujourd'hui on parle licenciement.l'établissement ne veut pas prendre en compte les salariés qui perçoivent une rente SS.en gros on va licencier un salariés qui n'a que le SMIC,au lieu de demander que les choses soient plus équitable.une honte pour un établissement d'insertion avant tout .que fait notre ministre? rien

Le 17-03-2010 par pouicpouic :
je suis reconnu travailleur handicapé ,j'ai une maladie grave,maladie auto-immune mais je suis catégorie B et pas assez pour toucher Ahh....categories à revoir non? je vie avec 634euro par mois!!

Le 17-03-2010 par yannick :
oui le gouverement font des promesse et font des prime au personne au rsa mes les personne handicapé jamais

alors que fait les associations

aide les handicapé

merci je suis handicapé

Le 18-03-2010 par MARTINE :
Je perçois également une pension d'inval. de la sécu de 560 €. Je n'ai droit à rien d'autre car mon conjoint à un salaire, donc je suis à sa charge. J'ai travaillé pendant 25 ans et maintenant je ne peux plus du fait de mon handicap. Est ce normal de toucher une pension aussi minime. Merci pour votre action.

Le 18-03-2010 par léna :
je suis également classée
en catégorie C à 8O% par la sécurité sociale avec
611e de revenus étant mis en retraite. Je ne peux vivre ni me soigner correctement ayant seulement le tiers payant. Tous les praticiens n'acceptent pas de vous soigner.
Où faut-il défiler ?
Merci de me répondre.
Ne nous oubliez pas...

Le 21-03-2010 par edith :
pourquoi ne pas aborder le sujet du handicap et des prets non accordes a ceux ci?handicapee de puis +de 7 ans on me refuse un pret de 60.000 euros pour l'achat d'1 appartement,merci la CNP qui se taegue du slogan publicitaire... CNP ASSURANCE POUR LA VIE!...

Le 26-03-2010 par hafid :
je travaillais et j'étais a 4000 euro mensuelle,suite a un accident je me retrouve a 682 euro et la maison du rhone me considere apte a travailler.je suis pris mentallement et physiquement.DONNER NOUS LE SEUILLE DE PAUVRETER MEME SI CELA NE SUFI PAS ON FERA AVEC

Le 26-03-2010 par omar :
je suis reconnu travailleur handicapésavec une carte de priorités qui ne me sert a rien vu que je ne vis pas et je suis agé de 23 ans donc aucune aide possible de la part de l état tout sa pour dire et les handicapés de moins 25 ans comment doivent il faire pour vivre ou survivre ?aucun minima sociaux si quelqun a une réponse a cet question répondez moi

Le 26-03-2010 par omar :
et le pire ds tout sa c que quand vous allez vous plaindre on vous réponds il ya pire que vous choses que déja on savait on veut nous faire culpabiliser sur ces personnes qui c sur on pires que nous mais qui bénéficient quand meme d un minimum pour survivre alors nous on fait quoi les handicapés de moins de 25 ans bénéficiaire de rien du tout et rien que pour mettre en place une formation des fois ya des delais d atentes de d au moins 1 ans les formations mis en place le plus rapidement possibles sont les plus pourrie qu elle soient

Le 22-06-2010 par joel_cholet :
les droits de l hommes reconnaisent ils les handicapés et les gouvernements prennent ils acte de cette réalité l exclution du pouvoir d achat et de la joie de vivre de ne pas souffrir en plus de son handicap de l exclution économique qui est un handicap ajouté comme ci le premier ne sufisait pas !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr