Manifestation des personnes handicapés

Résumé : S'estimant négligés par les pouvoirs publics, malades et personnes handicapées sont descendus par milliers samedi dans les rues d'une vingtaine de villes en France pour réclamer un 'revenu minimum d'existence' qui leur permette de 'sorti

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 27 mars 2010 (AFP) -
A Paris, place du Trocadéro, au moins 2.500 personnes selon les organisateurs, 800 selon la police, dont beaucoup se déplaçaient en fauteuil roulant, étaient réunies.

Elles ont à plusieurs reprises tourné en rond sur le parvis, où étaient disposés des centaines de portraits de malades et de handicapés, pour symboliser "l'immobilisme des politiques" à leur égard.

Des manifestations se sont aussi déroulées à Toulouse, Marseille, Lyon, Lille, Rennes, Strasbourg, Grenoble, Dijon ou Bordeaux, ainsi que dans de petites villes comme Caen (280 personnes), Evreux (100), Angers (200).

Cette journée de mobilisation, deux ans après une manifestation nationale à Paris qui avait réuni entre 16.000 et 35.000 personnes, était organisée par le collectif "Ni pauvre ni soumis" qui fédère des dizaines d'associations de personnes handicapées ou malades.

Les manifestants portaient des pancartes jaune et noire, les couleurs du collectif, sur lesquelles on pouvait lire: "Rire jaune, colère noire", "un revenu décent, maintenant" ou "casse toi, pauv' Handi".

Le collectif demande un revenu minimum d'existence proche du Smic (environ 1.000 euros net) alors que l'AAH, touchée par 850.000 personnes, s'élève à 682 euros. Elle passera à 693 euros au 1er avril, puis à 711 euros au 1er septembre.

Le ministère du Travail a rappelé samedi son engagement de revaloriser d'ici 2012 l'AAH de 25% et la possibilité à partir du 1er juin pour les bénéficiaires en emploi de cumuler AAH et revenus professionnels "jusqu'à 1,3 fois le Smic".
"Malgré les promesses de revalorisation du gouvernement, dans cinq ans, l'AAH sera toujours inférieure au seuil de pauvreté", a souligné Fatiha Barka à Bordeaux. L'Insee situe le seuil de pauvreté à un peu moins de 900 euros.

Dans le cortège toulousain, qui comptait entre 600 et 1.000 personnes, Odile Morin a fait part de sa colère.
"Nombre de personnes en situation de handicap ou de maladies invalidantes vivent dans des situations de misère (...) et à côté de cela l'accès à la CMU n'est pas toujours possible, on paye toujours plus pour les franchises, le forfait hospitalier, les mutuelles, etc", a-t-elle lancé.
Au nom d'Act Up, Jérôme Martin a souligné à Paris "le lien très étroit entre sida et précarité et handicap et précarité". "La moitié des personnes ayant le virus du sida vivent en dessous du seuil de pauvreté", a-t-il ajouté.

A Marseille, Michèle Baldeti, qui accompagnait son fils handicapé de 36 ans, a insisté pour que l'AAH soit augmentée car "sans le soutien des familles, elle ne permet pas de vivre décemment".

Au Trocadéro, Michel Bliot de l'Assocation française des sclérosés en plaques a abordé l'accès à l'emploi: "Espérer s'en sortir par le travail est une illusion pour la majorité d'entre nous, car le taux de chômage des handicapés est de 20%, soit deux fois supérieur à celui de l'ensemble de la population".

Et pour ceux qui travaillent, l'équation n'est pas forcément résolue. A Lille, Laure Bonvin a raconté que depuis qu'elle a trouvé un emploi de comptable en mai 2009, son allocation de 680 euros par mois a été réduite de moitié: "Je travaille 20 heures par semaine pour un total (salaire et allocation) d'un peu moins de 1.000 euros par mois".
ces-bur/pz/luc

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-03-2010 par rolande :
Bonjour
Pour bénéficier de AAH ou le minimum vieillesse.
Au impot le revenu du conjoint est à déclarer ,je trouve ça injuste.
On a aucune liberté financière.
On est totalement à la charge de son mari.

Le 01-04-2010 par Godsmack :
Bonjour , oui c'est totalement injuste de calculer l'aah en fonction des revenues du conjoind , mais Mme Nadine Morano trouve cela tout a fait juste elle car pour elle un aah fixe a la auteur du smic ferais perdre certain droit au beneficieres !!! C'est du grand n'importe quoi Mme MORANO et ont se demandent tous se que vous foutez au gouvernement ...

Le 01-04-2010 par Patoufo15 :
Toujours beaucoup d'injustice pour les malades en invalidité bénéficiaires de l'ASI et les personnes agées bénéficiaires de l'ASPA. Il est urgent de suprimer les recours sur succession.

Le 01-04-2010 par Patoufo15 :
Les législateurs qui évaluent nos besoins seraient incapables de vivre avec les miettes que l'on nous attribuent. Jocelyne.

Le 02-04-2010 par h1963 :
On es handicapé et on es considéré comme des esclaves et moins que rien. Il y a une chose que j' aimerais bien savoir. On dit que si une entreprise n' embauchais pas d' handicapé payent une amende. Mais l' amendement qui en bénéficie? Puis, il faut aussi comprendre une chose dont on ne parle malheureusement jamais, ni le gouvernement ni le peuple francais personne. La technologie est pour quelques choses dans la perte de l' emploi. Oui tous les entreprises qui sont robotisés qui remplace l' homme cela on ne parle jamais. Pourquoi on dit que la mains d' oeuvre coute chère, alors que les intellectuels et les bureaucrate comme les ministre les députés et le président qui sont trop bien payés pour ce qui font, alors qui prétendent savoir faire alors que ce n' est pas vrai. Est ce que c' est normale de les payé ces gens là. Pour moi Non. On devrais nous le peuple francais, s' en prenne directement au gouvernement et aux riches non pas aux plus faibles. Voilà ce

Le 02-04-2010 par pendrell :
mon ami et moi sont en pension d'invalidité (45 et 53 ans)? Sommes seuls, dans Paris à se battre pour
avoir une dame de compagnie bénévole ou peu rémunérée.Injuste de ne pas avoir une aide financière, pour pouvoir rémunérer un tuteur !

Le 02-04-2010 par ROQUE :
Olla, l' AFP on oublie toutes les autres villes qui se sont engagées dans cette grande manifestation nationale : PERPIGNAN qui n'a même pas été classée dans les " petites villes".... ( 8OO manifestants de la Région Languedoc Roussillon). ON NOUS VEUT INVISIBLES, NOUS SOMMES LA disait un de leurs slogans.....

Le 03-04-2010 par ami.handicap :
N'oublie pas Francis que nous avons agi ensemble en 2008 ; nos associations non gestionnaires sont toujours là pour la même cause : des ressources à hauteur du SMIC net, pas moins et tout de suite, pas dans 10 ans !
AMIcalement,
René MAGNY
http://www.ami-handicap.org

Le 03-04-2010 par MIMI :
POURQUOI NOUS LES HANDICAPES NOUS NE BENEFICIONS PAS DE LA CMU CELA DEVIENT DE PLUS EN PLUS DIFICILE DE FAIRE FACE POUR REGLER TOUS LES MEDICAMENTS QUI NE SONT PLUS PRIS EN CHARGE PLUS REMBOURSES ET LES BOITES QUI NE CONTIENNENT QUE PEU DE COMPRIMES ET QUE L ON EST OBLIGES DE PRENDRE PLUSIEURS BOITES CE QUI NOUS OBLIGENT A AVOIR 1€ ET PLUS A DEBOURSER ON EN A MARE LE GOUVERNEMENT NE SE REND PAS COMPTE QUE NOUS SOMMES A LA MERCI DE CEUX QUI NOUS GOUVERNENT.LE 26 MARS NOUS AVONS DEFILE CELA CHANGERA T IL QUELQUE CHOSE?

Le 07-04-2010 par vivi :
il est totalement injuste que l'aah soit sous condition de revenu et pourquoi ne pas pouvoir cumuler cette allocation avec une pension d'invalidité qui est tres faible mais deduit pour ceux qui ne peuvent pas travailler!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches