Une allocation au niveau du Smic serait contreproductif ?

Résumé : Le gouvernement a rejeté l'idée de créer une allocation au niveau du Smic pour les personnes handicapées, comme le réclame le collectif d'association

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 31 mars 2010 (AFP) -
"Le gouvernement a examiné attentivement la proposition d'instaurer un revenu minimum individuel d'existence en lieu et place de l'Allocation adulte handicapé (AAH)", a déclaré à l'Assemblée nationale la secrétaire d'Etat à la Famille et à la Solidarité, Nadine Morano.
La création d'un "revenu égal au Smic brut conduirait logiquement à revoir l'attribution automatique de certains droits, notamment la demi-part fiscale supplémentaire" accordée aux personnes victimes d'un fort handicap ou encore l'exonération de la taxe d'habitation, a affirmé Mme Morano.
"Les impacts montrent qu'il y aurait 40% de perdants (avec une) perte moyenne d'environ 263 euros par mois" a-t-elle poursuivi, en réponse à une question du député UMP de la Loire Jean-François Chossy.
Les associations demandent aussi que le revenu soit individualisé et non pas calculé en fonction des revenus de tout le foyer, de façon à éviter une certaine dépendance entre conjoints.
Mais, explique-t-on dans l'entourage de Mme Morano, le mode de calcul actuel est plus avantageux car il permet de verser une allocation plus élevée.
"Le nombre de perdants atteint 60% chez les couples avec enfants et 80% pour les familles monoparentales", selon Mme Morano.
Des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues pour réclamer un "revenu minimum d'existence" au niveau du Smic (environ 1.000 euros).
Nicolas Sarkozy a promis la hausse de l'AAH de 25% étalée jusqu'en 2012.
Elle se montera à partir de jeudi à 693 euros par mois pour une personne seule.
Le seuil de pauvreté est situé aux alentours de 900 euros par mois.
jc/pz/ei

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-04-2010 par Walter SALENS :
Pour l'instant, il reste difficile d'avoir un avis sur la ligne de défense du gouvernement pour refuser l'exigence d'un revenu minimum d'existence.Cela demande des simulations à faire. Depuis toujours en France, les réponses strictement verbales et mixant un tout non défini, sont, trop souvent, un moyen de botter en touche.
A analyser.
Bon Vendredi
Walter 95

Le 02-04-2010 par guil75 :
Je ne comprend pas les calculs de Me Morano.Actuellement mon fils de 24 ans vis dans un MAS et touchhe l'AAH et paye 18 euros par jour (forfait hospitalier.Il ne lui reste que environ 200 euros par mois. Je ne saisi pas le fait que s'il touchait le SMIC il lui resterait moins ? Pouvez-vous m'explçiquer ? Merci

Le 02-04-2010 par lionel :
Mme Morano soit ne connaît pas son sujet, soit nous trompe délibérément, car la demi part fiscale n'est pas dépendante de l'AHH puisque de nombreuses personnes handicapées non allocataire de celle-ci en bénéficient depuis longtemps. Cette demi part est normalement une compensation au surcoût engendré par un handicap que même la loi de 2005 permet (Reste à charge de10% des revenus). Il faut avouer que là aussi ceux qui en ont le plus économisent le plus.

Le 02-04-2010 par yannick :
les homme politique on rien a faire des personne handicapé ou des gens en retraite le temps que leur porte monnais se porte en plein forme alors ok pour ne pas augementer les aah mes donner du travail si il ne peuve pas ben donne nous une hausse a pour faire des traveaux des proget et faire des contrat avec les pays etranger qui sert quand utiliser l'argent des citoyen francais il sont les premier alors stop et tous au champs elysée et blocons toute la france une bonne fois pour toute ne cedons plus au president montons lui que nous pouvons etre plus fort que lui

Le 04-04-2010 par françois :
La demi-part n'est pas spécifiquement réservée aux personnes handicapées. Pour les personnes valides qui en bénéficient, elle va disparaître d'ici 2012. A force d'en vouloir toujours plus, vous risquez de perdre les avantages actuels liés à l'AAH. En plus des 696,63 E, vous percevez environ 104 E d'aide à l'autonomie. Et les avantages, s'élèvent à combien eux ? Avec tout ça, Vous n'êtes pas loin de 900 E par moi! Alors, avant de crier à tout bout de champ, réfléchissez donc! Une fois les avantages perdus, il le seront définitivement. Et à ce moment-là, serez-vous plus avancés, et en aurez-vous plus à la final? Certainement pas! Alors! Prenez enfin conscience de la réalité! Il serait grand temps!

Le 04-04-2010 par galvin :
slt,je suis reconnue th de +de 50°/°je ne touche pas l'aah disant que je suis mariée , sa fait 3ans à la recherche d'un boulot je trouve rien .Je travail l'importe quoi seulement je peut pas rester en débout prolonger,es ce possible trouver un travail? j'habite sur Lyon .Merci de vous me répond

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches