Une Canadienne publie un livre d'érotisme pour aveugles

Résumé : La photographe canadienne Lisa Murphy voulait permettre aux aveugles de percevoir le monde 'très sexualisé' qui nous entoure.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Elle a donc créé le premier livre d'érotisme pour malvoyants, recueil d'images tactiles de corps nus accompagnées de textes suggestifs.

"Nous vivons dans une société très sexualisée - prenez seulement la publicité. (...) Mais si vous ne pouvez pas voir, vous n'avez sans doute pas conscience de l'importance de cette sexualisation", explique l'auteur à l'AFP.
"Je crois que les non-voyants ont été (à tort) laissés à l'écart de cette expérience", dit-elle encore.
L'ouvrage, "Tactical Mind (Esprit Tactile)", est fait de pages de plastique thermoformé, le matériel qui sert à imprimer le Braille, présentant des images de femmes et d'hommes nus dans diverses positions, portant parfois des masques ou prenant des poses suggestives.

Pour sa publication, Mme Murphy a photographié des amis vêtus de costumes et de masques, puis a transformé ces clichés en petites sculptures, un procédé qui lui a pris une cinquantaine d'heures par portrait. Chaque livre est vendu 225 dollars canadiens (autant en dollars américains).
"C'est tellement plus facile de convaincre les gens de se déshabiller devant un appareil photo s'ils ne peuvent pas être identifiés", fait remarquer au sujet des masques la créatrice, qui fait elle-même partie des modèles.

Les 17 illustrations du livre sont rassemblées par une reliure en spirale qui permet de les "lire" sur une surface plane ou des les détacher. Des images de "pubis rasé", "pénis circoncis", "poitrine parfaite" ou "femme avec un harnais-godemiché" sont également disponibles à l'unité, sur commande sur le site  www.tactilemindbook.com.
Lisa Murphy s'est d'abord intéressée à la cause des non-voyants alors qu'elle travaillait comme bénévole à l'Institut national canadien pour les aveugles. A l'époque, elle adaptait des images d'animaux destinées à des ouvrages éducatifs pour enfants. Une expérience qui lui a donné les aptitudes nécessaires pour se lancer dans l'imagerie érotique.

Après le premier essai, "les plus petits détails devaient être refaits, comme un poignet, une cheville, une fesse ou une hanche pour les rendre plus lisses. Ce sont des choses que je ne pouvais pas voir, mais que mon relecteur aveugle sentait", raconte-t-elle.

Le livre a été publié il y a deux ans, mais il a gagné une attention planétaire après avoir fait l'objet d'un article dans un quotidien torontois dimanche dernier.
"Lancement d'un magazine pornographique pour les aveugles", titrait le Daily Telegraph de Grande-Bretagne lundi. "De la pornographie qu'on peut toucher", annonçait le lendemain le New York Daily News.
"Je le traîne dans les salons érotiques depuis deux ans. C'était un travail d'amour et je n'ai jamais pensé en tirer de l'argent", fait remarquer l'auteur.

Les 64 premières copies dédicacées ont été vendues ou offertes à des acheteurs non-voyants. Mais la demande a soudainement explosé, dit-elle, en se préparant à un "week-end occupé" à répondre aux commandes.
Plusieurs personnes handicapées visuelles qui ont testé le produit pour divers médias canadiens et américains ont estimé qu'ils n'était pas excitant, mais intéressant.
"Certaines personnes le trouvent érotique, d'autres croient que c'est du grand fétichisme, et d'autres encore appellent ça de la pornographie. Mais j'associe plutôt la pornographie aux rapports sexuels. Pour moi, c'est un livre de nu", conclut Mme Murphy.

amc-glb/via/eg/dfg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-05-2010 par david :
Bonjour,

c'est dangeureux un livre d'erotisme c'est comme la pornographie, ce sera une dépendance sexuel.

mobilisions contre la pornographie !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr