Tous les fonds utilisés pour financer la dépendance

Résumé : La secrétaire d'Etat chargée des aînés, Nora Berra, a assuré qu'il était impossible d'utiliser les fruits de la journée de solidarité à d'autres fins que la prise en charge de la dépendance, en réponse à des déclarations de la députée P

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 24 mai 2010 (AFP) -
Dans un entretien lundi au Parisien, Mme Dumont s'est inquiétée de "dysfonctionnements budgétaires" dans l'utilisation des fonds de la journée de solidarité, fixée à l'origine le lundi de Pentecôte.
La députée, qui préside la mission d'enquête sur l'utilisation de l'argent récolté par cette journée, affirme que "150 millions d'euros ont servi à colmater le trou de la Sécurité sociale" en 2009.
Nora Berra a réfuté cette affirmation. "Comme l'ensemble des recettes affectées, il est impossible d'utiliser ces budgets en provenance de la journée de solidarité à d'autres fins que celles prévues par le législateur", a déclaré son cabinet à l'AFP.
"La journée de solidarité est sanctuarisée par la loi depuis 2004", a-t-il ajouté, en précisant qu'elle avait permis en 2009 de dégager 2,2 milliards d'euros "entièrement destinés aux personnes âgées (60%) et personnes handicapées (40%)".
Détaillant l'utilisation de ses fonds, le secrétariat d'Etat a ajouté que
1,2 milliard d'euros avaient permis de financer "de nouvelles places en établissement, assurer une meilleure médicalisation des structures avec un renforcement des moyens en personnels".
Le cabinet de Mme Berra a ajouté que les fonds issus de la journée de solidarité permettaient "également de contribuer aux financements de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA, 440 millions d'euros) et de la Prestation de compensation handicap (PCH, 570 M d'euros)".
Quant aux 150 M évoqués par Mme Dumont, "il s'agit uniquement d'excédents budgétaires non consommés issus de la contribution de l'assurance maladie au budget de la CNSA (environ 8 milliards par an )", et non pas issus de la journée de solidarité.
"Il était dès lors normal et incontestable que ces excédents retournent à l'assurance maladie à l'issue de l'exercice budgétaire", ajoute le cabinet de Mme Berra.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-05-2010 par Walter SALENS :
Qui croire dans cette controverse? Important aussi: que les salariés soient dispensés de travailler un jour sans salaire n'affecte pas la collecte des 0,3 % de la masse salariale, payée obligatoirement par les entreprises. En même temps, QUID de la sensibilisation des uns et autres sur la problématique globale du handicap et des parsonnes dépendantes?
Walter 95

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches