Chômeurs handicapés

Résumé : Le nombre de demandeurs d'emploi handicapés s'élevait à 250.OOO en janvier 2010, une hausse de 9,5% en un an, inférieure de moitié à celle des inscrits à Pôle emploi (+18,2%) durant la même période, a indiqué l'Agefiph.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

En revanche, le taux de chômage longue durée était de 33% à fin 2009 chez les demandeurs d'emploi tout public, alors qu'il restait à 50% chez les personnes handicapées.
En 2009, près de 52.500 placements de travailleurs handicapés auprès d'un employeur ont été réalisés, une baisse de 10% en un an, due à la crise économique, a précisé l'Agefiph.
Dans le même temps, près de 3.200 travailleurs handicapés ont créé ou repris une entreprise, soit une augmentation de 4% en un an.
La loi du 11 février 2005 a fixé à 6% le quota de salariés handicapés qu'une entreprise de 20 à 49 salariés a l'obligation d'employer, faute de quoi elle est soumise à une amende.
Au total, depuis 2006, plus de 20.000 entreprises de 20 à 49 salariés qui n'employaient aucune personne handicapée auront engagé courant 2010 "une action positive", selon le décompte de l'Agefiph.
Celle-ci note que de 2009 à 2010, grâce entre autres au plan de soutien mis en place, les demandes d'intervention adressées à l'Agefiph ont crû de 40%, passant à plus de 24.000.
Ce plan de soutien lancé début 2009 et doté de 135 millions d'euros pour faire face à la crise arrivera à son terme fin 2011, tout comme le programme courant (offre de services structurelle de l'Agefiph) et le programme complémentaire mis en place fin 2007.
Créé en 1987 pour faciliter l'insertion professionnelle des personnes handicapées, l'Agefiph est administrée par les syndicats, le patronat et des associations et financée par des entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés.
"Indéniablement les entreprises sont mobilisées depuis la loi de 2005 et on observe une entrée dans un processus vertueux avec un nombre d'établissements obligés de contribuer financièrement en baisse, et le nombre de salariés handicapés en hausse", a indiqué à l'AFP Pierre Blanc, directeur général de l'Agefiph.
"Il vaut mieux pour les entreprises valoriser de la ressource humaine, embaucher des personnes handicapées qualifiées que de verser à fonds perdus des sommes conséquentes à l'Agefiph", a-t-il ajouté.

fm/im/ei

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 08-06-2010 par Walter SALENS :
Tel que résumé par l'AFP, le document éventuel de l'Agefiph mérite lecture attentive pour une compréhension réelle. Je laisse à M. P. Blanc son expression du "processus vertueux" : la "conversion" a été dure et longue!!!

Walter 95

Le 08-06-2010 par Walter SALENS :
Après lecture du doc. Agefiph - 15 p., le texte AFP reprend certaines des données. Si des statistiques en soi, ne peuvent être contestées,l'interprétation peut être très divergente selon le commentateur. Pour ma part, je reste dans l'attente de savoir si le report de six mois pour la contribution lourde - 13 200 € si à taux zéro pendant plus de 3 ans - aurait trouvé une justification au travers de l'effort fait par les employeurs concernés en ce premier semestre 2010.
Walter 95

Le 16-11-2010 par cassar :
Mensonge, les entreprises n'emploi pas plus quand on ai handicapé car elles ont peur d'embaucher du personnel pas fiable en longeur. Qu'ils se renseigne au gouvernement avant de donner des chiffres.

Le 22-11-2010 par remi :
les grandes banques et compagnies d'assurance se disent mobilisées pour les handicapés mais le résultat est qu'elle recrutent pas si facilement un handicapé à diplome équivalent par rapport à une autre personne

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr