Le relooking pour tous : sois belle et plais-toi !

Résumé : Bravant les a priori très selects du monde de la beauté Up'style propose des prestations et formations de conseil en image adaptées aux personnes handicapées. Son ambition: faire rimer différence avec élégance !

Par , le 

Réagissez à cet article !

 

Sur le salon Autonomic de Paris, ce stand n'a pas désempli. Blush, mascara, poudre et rouge à lèvre redessinent à l'envi les visages. Elles sont aveugles, paraplégiques, sourdes... Handicapées mais néanmoins femmes. Parmi elles, certaines ont renoncé à la séduction mais l'occasion est ici trop belle pour refuser qu'on s'occupe d'elles. Mélanie Louail, coach conseil en image, accueille leur réserve avec une infinie gentillesse. Elle dirige « Up'Style », membre du Réseau international des coachs en image (RICI), et s'est spécialisée dans la formation des professionnels pour une meilleure prise en charge des publics « spécifiques ».

« Il faut éviter, parce qu'on a affaire à une personne handicapée, d'être trop prévenant ou de tomber dans la pitié, explique Mélanie. Il faut l'écouter, ne pas faire pour elle tout en s'adaptant à ses capacités d'acquisition et d'autonomie. Je suis moi-même reconnue travailleuse handicapée car j'ai de gros problèmes de dos. Très jeune, j'ai eu besoin de travailler sur mon corps et mon image. Alors je sais de quoi je parle ! J'avais envie d'aider les autres pour qu'ils n'aient pas à attendre quinze ans pour se sentir bien dans leur peau. »

Mission estime de soi

Dans certaines émissions en vogue, on appelle ça relooking. Mélanie tempère : du conseil en image ! Un concept qui va bien au delà de l'apparence ; on aborde ici la féminité, la confiance ou l'estime de soi, le bien-être et surtout le droit à la différence. Maquillage, couleurs, coiffures, vêtements... Up'Style propose à chacune de trouver son style quelle que soit sa particularité. Hommes comme femmes d'ailleurs ! Comment prendre conscience de ses atouts, se mettre en valeur malgré ses complexes, prendre soin de sa peau et de son corps, savoir choisir ses vêtements selon les évènements ? Mélanie a, pour cela, développé un discours et des outils adaptés comme des maquettes tactiles de la morphologie du corps ou des carnets en images pour ceux qui ne savent pas lire. « Je me souviens d'une jeune femme aveugle qui ne prenait aucun soin à la façon de s'habiller et mangeait sans délicatesse. Elle s'est retrouvée complètement rejetée. J'ai alors mis en place un questionnaire sur la façon dont son entourage la percevait, et proposé des solutions pour remédier à cette exclusion. »

Deux ans pour s'imposer

Mélanie s'est lancée dans cette aventure, plutôt atypique dans le milieu de la beauté, il y a deux ans. Lorsqu'elle parle de s'occuper des personnes handicapées, les portes lui claquent au nez. Dans les établissements spécialisés, la notion d'image n'est pas prioritaire. Manque de budgets. Puis en 2008, le salon Autonomic de Paris lui propose un stand en échange du maquillage d'une équipe de comédiens. L'aventure commence... Mélanie décroche un premier contrat auprès de l'APF en animant un atelier hebdomadaire avec des personnes IMC (Infirme moteur cérébral) dans un hôpital de jour. Cette très belle expérience lui ouvre d'autres voies.

Prise en charge par le DIF

Up'style propose des modules à la carte. Pour les particuliers d'abord. Cette prestation peut être prise en charge, pour les salariés, dans le cadre du DIF (Droit individuel à la formation). « Pour ceux qui perçoivent l'AAH (Allocation adulte handicapé) c'est plus difficile, regrette Mélanie, même s'il m'arrive parfois d'offrir des séances. Il faut compter une quinzaine de séances à 50 euros pour un conseil en image complet et près de 5 jours pour une personne déficiente visuelle avec un budget global qui peut atteindre 2500 euros. »

Des formations pour les pros

C'est pourquoi Mélanie propose de diffuser son savoir savoir-faire auprès des professionnels. En premier lieu les spécialistes de la beauté qu'elle incite par ce biais à s'ouvrir aux particularités d'une clientèle rare et avec ses propres particularités. Mais également les encadrants (psychomotriciens, ergothérapeutes, aides soignantes, AMP...) des institutions spécialisées. Des formations « Estime de soi et handicap », sur 4 jours, inscrites depuis 2010 dans le catalogue de l'APF (Association des paralysés de France), leurs sont proposées. Elles les initient aux techniques du conseil en image afin de mieux accompagner leurs résidents : ateliers bien-être, soins du visage et des mains, séances d'auto maquillage ou de shopping. Et pourquoi pas une « journée de star » avec séance photos à l'appui, un « avant-après » plutôt convaincant pour témoigner de la métamorphose ?

Un homme enfin visible

« On perçoit l'importance de l'image dans le monde « valide » poursuit Mélanie. Mais cette préoccupation est en train de migrer vers le milieu des personnes handicapées. On se préoccupait jusqu'alors surtout de l'aspect médical mais aujourd'hui l'image et le respect de soi devient un critère important, surtout avec les récents quotas d'embauches de travailleurs handicapés imposés aux entreprises. » Son slogan : « Sur les chemins du possible auprès des personnes handicapées » ! Le « possible » c'est une larme d'émotion devant le miroir, une femme qui pour la première fois se trouve belle, un homme invisible qui se forge enfin une image.

 

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches